Retour aux sources pour DDB avec sa nouvelle identité

Par Élodie C. le 26/03/2019

Doyle, Dane, Bernbach.

Le réseau publicitaire, DDB Worldwide (groupe Omnicom) fondé en 1949, vient de présenter sa toute nouvelle identité visuelle pour célébrer son 70e anniversaire. Une nouvelle identité présentée lors de sa conférence mondiale à Miami et qui opère un retour aux sources pour mieux définir l’avenir. Et celui-ci sera centré sur la créativité.

Désormais renommée du nom de ses associés fondateurs Doyle, Dane, Bernbach, cette nouvelle identité créée par l’équipe nord-américaine de DDB reprend le premier logo de l’agence pour le mettre au goût du jour. Deux D qui mis l’un au-dessus de l’autre forme un B, soit D+D=B = DDB. Un pari osé et un pont entre le passé et la tendance des logos minimalistes de ces dernières années (Dropbox, Mastercard, Instagram, Starbucks, Airbnb, etc.). L’agence décrit ainsi sa nouvelle marque comme « intemporelle et opportune » (« timeless and timely » en VO). « Alors que de nombreux autres réseaux mondiaux redoublent de technologie et d’efficacité, nous avons voulu doubler l’humanité et la créativité », explique Ari Weiss, CCO de DDB North America. Une volonté qui se retrouve dans les mots de Bernbach au début de la vidéo : « Tout le monde parle de changement tout le temps. Je pense que la publicité, la partie persuasive de la publicité, sera la même dans 100 ans », assure-t-il.

Pour Wendy Clark, la PDG de DDB Worldwide, ce nouveau logo doit établir des liens entre le passé et le futur de la société, un hommage à son patrimoine avec des éléments plus design et contemporains. « Cette identité visuelle capture parfaitement notre patrimoine et notre héritage, la pensée et les travaux contemporains pour lesquels nous sommes connus aujourd’hui. Elle nous positionne pour le futur que nous entendons revendiquer », a-t-elle encore affirmé.

Selon l’agence, cette démarche est également une réponse aux récentes restructurations qui ont vu le démantèlement d’anciennes agences (Y&R et VML qui sont devenus VMLY&R et J. Walter Thompson et Wunderman forment désormais Wunderman Thompson pointe Adweek). Une démarche qui revendique son identité et son passé, « tandis que d’autres agences balisent leurs noms et se détournent de leurs visions et principes fondateurs », précise ainsi le communiqué. Celles-ci apprécieront.

Quoi qu’il en soit, ce nouveau logo est une toile qui a vocation à être adaptée par les différents bureaux mondiaux « afin de refléter leur travail, leur localisation et leurs clients ». À chacun de faire honneur à la créativité de l’agence !

News Scan Book

#AllezJeanMi au Marathon de Paris - Colizey

1

2

3

4

5

Précédent Suivant