Netflix va introduire la publicité pour contrebalancer la chute de ses abonnés

Par Élodie C. le 20/04/2022

Temps de lecture : 3 min

Et le partage de ses codes.

C’est une première en plus d’une décennie d’une croissance fulgurante : Netflix a perdu des abonnés. 200 000 au 1er trimestre – versus les 2,5 millions que l’entreprise comptait engranger sur la même période – et le service de SVOD s’attend à en perdre 2 millions supplémentaires au 2e trimestre. 

Si Netflix a vu ses utilisateurs augmenter à la faveur de la pandémie – (+ 15 millions au 1er semestre 2020) – à l’instar d’autres plateformes, l’ogre rouge subit aujourd’hui une décroissance, passant de 221,8 millions abonnés à 221,6 millions par rapport au trimestre précédent. Pour faire face, Reed Hastings, co-fondateur et PDG de Netflix, a annoncé diverses mesures “répressives”. Autrefois, largement tolérant sur le partage de ses codes, à l’instar de son homologue français Canal + qui s’en est amusé dans deux campagnes remarquées, contribuant autant à son image cool qu’à rendre ces “fraudeurs” accros, la plateforme s’apprête à sévir. 

Le partage a probablement contribué à alimenter notre croissance en permettant à davantage de personnes d’utiliser et de profiter de Netflix”, a déclaré Netflix dans une note aux actionnaires. “Et nous avons toujours essayé de faciliter le partage au sein du foyer d’un membre, avec des fonctionnalités telles que les profils et les flux multiples.

Déjà testé dans différents pays d’Amérique Latine, comme le Chili, le Pérou ou le Costa Rica, Netflix pourrait étendre ce modèle et facturer un supplément aux comptes qui partagent des mots de passe hors de leur foyer. Avec une concurrence toujours plus exacerbée entre plateformes, le partage des mots de passe pourrait devenir le nerf de la guerre de la plateforme. 

Cette perte d’abonnés pourrait également avoir raison d’une promesse longtemps tenue par Netflix, l’absence de publicité sur le service. Après la publication des résultats financiers de l’entreprise, Reed Hastings a prévenu  les analystes que la société envisagerait d’introduire une offre axée sur la publicité pour relancer sa croissance.

« Une façon d’augmenter l’écart de prix est de faire de la publicité sur les forfaits bas et d’avoir des prix plus bas avec de la publicité« , a-t-il ainsi expliqué. Une déclaration à rebours des valeurs portées par le CEO depuis la création de la plateforme : « Ceux qui suivent Netflix depuis longtemps savent que je me suis toujours opposé à la complexité de la publicité et je suis très fan de la simplicité de l’abonnement ».

« Mais aussi fan que je puisse être, je suis encore plus partisan de laisser le choix aux consommateurs. Certains consommateurs sont plus tolérants envers les pubs et veulent payer moins cher : leur permettre d’obtenir ce qu’ils veulent aurait beaucoup de sens. C’est donc quelque chose que nous examinons actuellement.« 

De telles offres pourraient intervenir dans les deux années à venir pour permettre à la plateforme de conserver ses offres d’abonnements les moins chers.

News Scan Book

Un brand center pour La Meuse

1

2

3

4

5

Précédent Suivant