La fête est finie pour le fake sur Instagram grâce au machine learning

Par Adé Charleine D. le 21/11/2018

Votre compte est-il irréprochable ?

Machine Vs machine, c’est le nouveau combat d’Instagram. La plateforme va désormais supprimer les faux abonnés, likes et commentaires, après s’être attaqué au harcèlement sur son réseau. Comment ? Grâce à des outils d’apprentissage automatique, le fameux machine learning. Une technologie d’intelligence artificielle qui devra repérer les comptes utilisant de tels stratagèmes pour gonfler artificiellement leur popularité, et ce, en totale infraction avec les règles de la plateforme. Généralement des comptes bot d’automatisation des tâches (likes, follow, etc.). Certains de ces comptes s’attirent ainsi de prolifiques partenariats publicitaires avec des marques désireuses de profiter de leur audience. Des influenceurs qui n’en sont pas vraiment. Un sujet que nous avions évoqué avec Paul Marty de l’agence Hérézie en septembre dans notre interview Jeunes Loups. Il en va donc de la crédibilité d’Instagram et de sa maison mère Facebook.

IA Vs bot

Chaque jour, des personnes se rendent sur Instagram dans le but de faire des expériences réelles, y compris des interactions authentiques. Il est de notre responsabilité de nous assurer que ces expériences ne sont pas perturbées par une activité non authentique”, explique ainsi Instagram dans un billet de blog. À partir d’aujourd’hui, nous allons commencer à retirer les likes, les abonnements et les commentaires des comptes qui utilisent des applications tierces pour améliorer leur popularité ».

Concrètement, les comptes identifiés comme utilisant de tels services recevront un message les avertissant de la suppression des mentions J’aime, des abonnements et des commentaires non authentiques fournis par leur compte à d’autres comptes.

Retrouver sa légitimité auprès des utilisateurs et annonceurs

Une perspective qui devrait en faire frémir plus d’un. Lorsque Twitter a entrepris de faire la même chose sur sa personne, de nombreux abonnés ont vu leur nombre de followers fondre comme neige au soleil. Instagram demande également aux comptes visés de “protéger” leur compte en modifiant leur mot de passe pour rompre tous liens avec ces applications tierces. Ceux qui feraient fi de telles mesures pourraient voir « leur expérience affectée » sur la plateforme prévient Instagram. Le réseau social pourrait leur « limiter l’accès à certaines fonctionnalités« , explique par exemple la firme à TechCrunch.

Cette opération de nettoyage intervient alors que la maison mère Facebook fait face à de très nombreuses polémiques. Du retentissant scandale Cambrigde Analytica autour des données personnelles de membres de Facebook à la plainte accusant le réseau social d’avoir trompé les annonceurs sur le temps réel de visionnage de vidéos sur la plateforme. La menace de nouvelles campagnes de désinformation sur l’un de ses réseaux a sans doute incité Facebook à prendre de nouvelles mesures. Selon Menlo Park, ce type de faux comptes est souvent à l’origine de telles campagnes : il a d’ailleurs supprimé 754 millions de faux comptes au cours du seul trimestre écoulé, rappelle encore TechCrunch.

Si Instagram supprime déjà les faux comptes depuis 2014, c’est la première fois que la plateforme s’attaque aux faux likes et commentaires. Grâce à l’algorithme de pertinence d’Instagram, les contenus et comptes les plus populaires (likés et commentés donc) remontent plus facilement sur le fil d’actualité des utilisateurs, et ont donc plus de chance de devenir viraux.

Reste à savoir si Instagram s’attaquera aussi aux publicités vantant les mérites de telles applications et donc à son propre porte-monnaie…

News Scan Book

La stratégie digitale de Nunchi
Le Noël d’E.Leclerc

1

2

3

4

5

Précédent Suivant