Amnesty International nous rappelle que nos droits n’ont pas toujours existé

Par Isadora L. le 23/08/2022 - Agence : DDB Paris

Temps de lecture : 2 min

Des phrases coups de poing écrites simplement.

Récemment, Amnesty International voulait sauver le droit à l’IVG aux États-Unis. Aujourd’hui, l’association revient plus forte que jamais pour nous rappeler que les droits dont nous pouvons jouir actuellement – en France tout du moins – n’ont pas toujours existé. Et cela, nous le devons à la mobilisation citoyenne menée par nos aînés durant de nombreuses années. Des droits auxquels nous ne prêtons même plus attention aujourd’hui tant ils nous paraissent normaux : du droit de vote de femmes (1944) au mariage ouvert aux couples de même sexe (2013), en passant par le luxe des congés payés (1936).

Parce que toutes ces luttes ont impacté positivement notre quotidien, nous nous devons de continuer à nous battre pour un monde meilleur. C’est ce que proclame Amnesty International France dans sa dernière campagne aux côtés de DDB Paris. Dans un premier temps, le duo agence-annonceur a dévoilé un spot, réalisé par Haya Waseem, qui illustre une scène banale dont « au moins 6 choses n’auraient jamais pu exister sans se battre ».

Pour frapper encore plus fort, l’association a mis en place 6 prints aux accroches antithétiques simples mais puissantes.

Depuis sa création en 1961, Amnesty International milite contre les atteintes aux droits humains commises dans le monde. Fin 2020, l’association s’était attaquée à la gravité des violences policières en ironisant sur des photos d’agressions maquillées de dessins amusants.

News Scan Book

Australie.GAD remporte Brico Dépôt

1

2

3

4

5

Précédent Suivant