La portée publicitaire d’Instagram a chuté de -7,7 % en France

Par Élodie C. le 22/07/2021

Temps de lecture : 6 min

Voici la mise à jour estivale du Global Digital Report 2021.

Il va sans dire que les réseaux sociaux trustent le haut du pavé de la vie connecté : le nombre de ses utilisateurs dans le monde ne cesse d’augmenter. Avec la pandémie la tendance est exponentielle : en 2020, 49,6 millions de personnes (76 % de la population) utilisaient les réseaux sociaux en France, contre 4,20 milliards dans le monde (53 % de la population mondiale) selon le dernier Global Digital Report de Hootsuite et We Are Social publié en février dernier.

Cinq mois plus tard, ils sont 280 millions supplémentaires dans le monde, représentant ainsi près de 57 % de la population. Le nombre d’utilisateurs uniques dans le monde a même augmenté de 520 millions au cours de l’année écoulée, soit une croissance annuelle de plus de 13 %. 99 % d’entre eux y accèdent via leur téléphone mobile.

Toutefois, « les impacts des changements dans les politiques de confidentialité d’Apple et le déploiement de la directive européenne sur la vie privée en ligne commencent à se faire sentir sur certaines de nos données », prévient le rapport. Ainsi, les données sur la croissance des utilisateurs d’Internet pourraient être faussées puisque « de nombreux pays en développement n’ont pas publié de mises à jour du nombre d’utilisateurs d’Internet depuis l’épidémie de COVID-19 il y a plus d’un an, et ce sont ces pays qui devraient connaître les augmentations les plus importantes… », pointe l’étude.

Au 18 juillet dernier, Facebook, YouTube (Google), WhatsApp, Instagram et Messenger (Facebook) étaient les 5 plateformes les plus utilisées dans le monde. Suivi de près par WeChat, la super app du géant du web chinois Tencent, détenteur de la messagerie QQ. Douyin, l’alter ego de TikTok dans son pays, également édité par ByteDance, se positionne juste devant la messagerie sécurisée Telegram, qui clôt ce top 10. À noter que les données de Sensor Tower indiquent que TikTok a été téléchargée environ 57 millions de fois au cours du seul mois de juin 2021. A contrario, bien que numéro 1, le réseau social de Zuckerberg stagne à 2, 853 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois avec une croissance beaucoup plus timide.

Si le temps moyen passé à surfer sur Internet a très légèrement diminué sur les trois derniers mois (30 secondes), les internautes passent tout de même encore près de 7 heures par jour sur le web, soit plus de deux fois le temps passé devant la télévision. Et la majorité du temps passé sur Internet est « dépensé » sur les médias sociaux (+2 minutes sur les 3 derniers mois). Le temps passé à lire des médias traditionnels (print ou en ligne) est quant à lui en forte augmentation (+6 %).

Le rapport montre également que 82 % des adultes âgés de 18 ans et plus consomment désormais des informations en ligne (versus 24 % pour la presse papier), et seulement 64 % déclarent regarder des informations à la télévision. La recherche d’information est la première raison donnée pour utiliser Internet.

La population à travers le monde est désormais deux fois plus susceptible d’obtenir des informations sur les médias sociaux que dans les journaux et les magazines.

Malgré les nombreuses polémiques autour des fake news et de la désinformation qui pullulent sur Facebook et à laquelle la plateforme est accusée de contribuer, ou du moins de ne pas assez lutter contre, le Reuters Institute’s new report montre que « Facebook reste la première destination sociale pour les actualités. 44 % des personnes interrogées dans le monde entier déclarent utiliser la plateforme pour découvrir et consommer du contenu d’actualité. »

Plus étonnant encore, « YouTube arrive en deuxième position avec 29 %, tandis que WhatsApp est désormais le troisième canal social le plus important pour les informations ! Près d’un quart des personnes interrogées citent la plateforme comme un élément régulier de leur répertoire d’informations. » Est-ce l’effet pandémie ? Pendant le confinement, les groupes WhatsApp familiaux étaient devenus le paradis des mêmes et de la désinformation, si bien que la plateforme avait du limiter les possibilités de partage.  

L’étude rappelle toutefois que « la population a nettement moins confiance dans le contenu des informations qu’elle trouve sur les canaux sociaux que dans les autres types de médias. » Malgré tout, les internautes rechignent à payer pour accéder à des informations produites par des médias en ligne : dans le monde entier, moins d’un adulte sur cinq âgé de 18 ans et plus déclare payer actuellement pour des informations numériques, ils sont 11 % en France.

Le Digital Report s’est également intéressé à la portée publicitaire d’Instagram : son audience a bondi de 100 millions d’utilisateurs au cours des 90 derniers jours, ce qui représente une croissance de plus de 7½ % par rapport au trimestre dernier. Une croissance qui pourrait évoluer avec la législation européenne et la mise en œuvre de la directive « vie privée et communications électroniques », qui commence déjà à avoir « un impact sur la performance des entreprises à cibler et à suivre leurs publics dans l’UE et au Royaume-Uni. » Le réseau social ayant d’ores et déjà prévenu de l’impact que ce type de politiques de confidentialité ainsi que la suppression de l’IDFA sur iOS 14 pourraient avoir sur les performances des campagnes des annonceurs. Tout comme l’avènement d’un monde sans cookies, finalement repoussé à 2023.

La portée publicitaire d’Instagram a chuté de -7,7 % en France et -14,7 % (5 millions d’utilisateurs) au Royaume-Uni.

Globalement, les données de Facebook suggèrent que les annonceurs peuvent désormais cibler 25 millions d’utilisateurs de moins en Europe qu’en avril de cette année. Malgré des investissements publicitaires à la baisse en 2020 — perte de 7 milliards d’euros en France (Source BUMP) — le digital a été moins touché : en 2020, 378,2 milliards de dollars ont été investis en publicité numérique.

Si Google et YouTube restent les sites les plus visités au monde (pages vues), « la part du trafic internet mondial attribuable aux sites web chinois continue de croître : 7 des 10 sites les plus visités au monde, et la moitié du top 20 mondial sont des entreprises basées en Chine […] Toutefois, la quasi-totalité du trafic des sites web chinois semble provenir de la Chine elle-même. »

En déperdition dans la croissance de ses abonnés, Netflix a confirmé son arrivée dans l’univers des jeux vidéo (mobiles et gratuits dans un premier temps). À raison puisque 85 % des internautes dans le monde déclarent jouer à des jeux vidéo. « Le gaming et son environnement représentent donc une opportunité de taille pour les spécialistes du marketing. » Un joueur sur trois déclare jouer quotidiennement à des jeux vidéo et plus de 5 joueurs sur 6 (84 %) jouent à des jeux vidéo au moins une fois par semaine.

« L’écart entre les sexes dans le domaine des jeux est également beaucoup plus faible que ne le pensent de nombreux spécialistes du marketing, relève le Digital Report, et lorsqu’il s’agit de certains genres de jeux ‘occasionnels’, en particulier ceux sur les appareils mobiles, les joueuses sont souvent plus nombreuses que leurs homologues masculins. »

Chose surprenante, les joueurs accordent leur préférence à Facebook devant Twitch et Discord mais derrière YouTube pour leurs activités social media liées aux jeux vidéo. 

Chiffres clés de l’adoption du numérique dans le monde en juillet 2021 (Source Global Digital Report) :

– Le nombre d’utilisateurs de téléphones mobiles dans le monde a atteint 5,27 milliards, soit un peu moins de 67 % de la population mondiale totale.

– Le nombre d’utilisateurs de téléphones mobiles a augmenté de 2,3 % au cours de l’année écoulée, soit 117 millions de plus en 12 mois, ce qui représente près de 10 millions de nouveaux utilisateurs par mois.

– Le nombre d’utilisateurs d’Internet a augmenté de plus d’un quart de milliard depuis l’année dernière à la même époque, enregistrant une croissance annuelle de près de 6 %.

– Il y a aujourd’hui 4,80 milliards d’internautes dans le monde, soit près de 61 % de la population mondiale totale.

– Le nombre d’utilisateurs des médias sociaux a augmenté de plus de 13 % depuis l’année dernière à la même époque. Les dernières données montrent une augmentation de plus d’un demi-milliard d’utilisateurs en seulement 12 mois.

– On compte aujourd’hui 4,48 milliards d’utilisateurs de médias sociaux dans le monde, ce qui représente près de 57 % de la population mondiale totale.

News Scan Book

Campagne Nespresso Coffee Renovation
Le showreel 2021 de dps
Tinder : C'est le feu avec la Gen Z

1

2

3

4

5

Précédent Suivant