PETA lance une ligne de vêtements et d’accessoires en cuir humain

Par Isadora L. le 01/12/2021

Temps de lecture : 2 min

Mémé est désormais un sac à main.

Parfois terrifiantes, insoutenables et barbares, les campagnes PETA savent se montrer controversées. En phase avec sa lutte pour réduire la consommation de cuir de fourrure dans l’industrie de la mode, l’association lance une ligne de vêtements et accessoires satirique appelée « Urban Outraged« , visant l’enseigne Urban Outfitters Inc pour que celle-ci (ainsi que ses marques Anthropologie et Free People) cessent d’exploiter les matières animales pour la fabrication de leurs vêtements. 

“Urban Outfitters vend des produits qui condamnent les animaux doux et inoffensifs à une vie de souffrance. Ces marques ont besoin d’entendre de votre part que les produits dérivés d’animaux n’ont pas leur place sur des étagères ou dans des placards, surtout lorsqu’il existe une infinité de modes végétaliens élégants disponibles pour lesquels personne ne devrait mourir.”, exprime l’association dans un rapport.

La boutique “Urban Outraged” propose une large collection de vêtements mais aussi d’accessoires fabriqués à partir du meilleur cuir… humain. Bien sûr, ces articles ne sont pas à vendre, ils sont purement numériques et n’ont d’ailleurs jamais été produits. L’association renouvelle d’une certaine manière ce qu’elle avait pu scénariser il y a 4 ans en inversant les rôles pour montrer l’ampleur de la violence exercée sur les animaux.

En plus de cette opération originale, le site web de la boutique fait la promotion de la « collection Afterlife », un service, tout aussi fictif et satirique, qui propose de transformer un être cher ou un membre de la famille décédé en… articles de mode, pour se souvenir de lui. PETA propose également d’envoyer une (fausse) carte-cadeau qui dirigera le destinataire vers le site “Urban Outraged  » où « les informations qu’ils obtiennent sont plus précieuses que l’argent – ils apprendront le véritable coût du cuir ». 

Une campagne qui tombe à point nommé, puisque Greenpeace a dévoilé aujourd’hui un rapport analysant la communication des industriels de la viande auprès du grand public, passant au crible les stratégies publicitaires de 51 marques (ou organisations professionnelles).

News Scan Book

Australie.GAD remporte Brico Dépôt

1

2

3

4

5

Précédent Suivant