Arthur Sadoun prend un coup de vieux pour les vœux 2018 de Publicis

Par Xuoan D. le 19/12/2017 - Agence : Marcel

Maurice Lévy fait le chemin inverse.

Les vœux de Publicis Groupe sont devenus un rendez-vous festif depuis 2010, avec un président qui n’hésite pas à se mettre en scène. Maurice Lévy assurait jusqu’alors le show, entre initiation au Chinois (2011), jeu collectif (2012), player YouTube détourné (2013), euphorie de la fusion – finalement avortée – avec Omnicom (2014), fête foraine (2015), contenu non skippable (2016), sans oublier ses adieux (2017).

Cette année, Maurice Lévy n’est plus aux commandes. Arthur Sadoun a désormais la lourde tâche de fixer le cap du 3e groupe publicitaire mondial depuis juin. Et aussi d’émettre des vœux au moins aussi créatifs que ceux de son prédécesseur, ô combien charismatique. Pour l’aider à accomplir cette mission de fin d’année, Arthur Sadoun a fait appel à l’agence , déjà responsable des vœux de 2016 et 2017. Le nouveau président du directoire de Publicis a pourtant pris un sérieux coup de vieux cette année…

L’année semble avoir été difficile pour le groupe et son dirigeant. L’industrie publicitaire est totalement « disruptée » selon Arthur Sadoun, et 2017 a été l’année de la transformation pour Publicis. De tels changements « ne sont jamais simples ». Le message est clair pour les 78 000 salariés du groupe auxquels cettes vidéo de deux minutes est destinée. Une fois transmis ce message mêlant empathie et mise en garde, la figure tutélaire de Maurice Lévy surgit.

Le président du conseil de surveillance de Publicis est frais comme un gardon, ressourcé grâce à sa semi-retraite et « à toutes les actions mises en place par [Arthur Sadoun] en très peu de temps ». Maurice Lévy tente même de s’emparer du « mug présidentiel » tenu par son successeur. Comme s’il n’avait pas fait le deuil du pouvoir. Simple trait d’humour ou message rassurant à destination des salarié·es ? 2018 y répondra.

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant