Les internes adaptent le serment d’Hippocrate aux conditions catastrophiques de 2023

Par Iris M. le 28/04/2023 - Agence : Ogilvy Paris

Temps de lecture : 2 min

Et avec lui l’accès aux soins des Français ?

Ça n’est un secret pour personne, les conditions de travail des soignants se dégradent d’année en année. La crise sanitaire du Covid-19 a mis en lumière ces difficultés, et à défaut de les améliorer, a permis au public d’en prendre conscience. Mais la situation en ce début d’année 2023 n’a toujours pas changé, à part peut-être en s’empirant : c’est pourquoi l’ISNI, l’intersyndicale nationale des internes, a décidé de créer cette campagne coup de poing avec Ogilvy Paris pour rappeler la situation aux autorités et alerter la population sur ces conditions difficiles. 

Si les citoyens et les médias se sont récemment beaucoup intéressés aux conditions de travail des aides soignants et des services d’urgences, au premier front de la pandémie, les internes ne sont pas à oublier pour autant. Souvent jeunes et sans beaucoup d’expérience, ces médecins en devenir souffrent énormément des contraintes de plus en plus dures qui pèsent sur les hôpitaux. Et s’ils en venaient à abandonner la profession, alors c’est toute une génération qui se retrouverait potentiellement sans soins.

Dans cette version 2023 du serment d’Hippocrate, que tous les soignants doivent jurer d’honorer, l’ISNI met en avant les discordances entre les engagements de ce serment et l’impossibilité des internes à y répondre au vu des conditions sur le terrain. Dans ce spot, l’ISNI met également en avant la santé mentale dégradée des soignants, censés aider et accompagner des patients alors que les autorités ne leur offrent aucune aide pour y parvenir. Un film poignant, de mauvais augures pour l’avenir de nos hôpitaux.

News Scan Book

Goldcar se repositionne avec HEREZIE
RP pour l’ouverture de Popeyes en France

1

2

3

4

5

Précédent Suivant