Uber Eats vous incite à avoir la flemme avec style

Par Isadora L. le 12/10/2022

Temps de lecture : 2 min

Se la couler douce en attendant son couscous.

N’allez pas penser que la Réclame clame (oups) haut et fort que commander à manger soulagera votre journée et vous rendra plus productif. Nous venons de voir passer une publicité anglaise pour Uber Eats par l’agence Mother. Ici, pas question de vous éviter les 4 étages sans ascenseur, ni de dédramatiser vos commandes furtives – quoique.

Le duo agence-annonceur a opté pour une campagne basée sur « l’art d’en faire moins ». C’est vrai, la vie est pleine de concessions, il faut savoir prioriser ! Au lieu de vous lancer dans la préparation d’un bon petit plat, vous pouvez mettre à profit ce temps pour… caresser votre chat, avec qui vous avez déjà passé toute la journée, comme aujourd’hui c’était « TT ». Vous auriez aussi pu en profiter pour… fixer le plafond, admirer vos moulures imaginaires – tout en y projetant vos projets les plus fous – comme refaire ce fichu plafond, ou fuir cet employeur qui trouve que vous faites trop de télétravail.

Cuisiner est une perte de temps après tout, c’est tellement mieux de ne rien faire, de se prélasser, ​​flemmarder, se tourner les pouces, lézarder, traînasser, faire la larve… d’après Uber Eats. 10 ans après #pascesoir d’Allo Resto (devenu Just Eat depuis), la livraison de repas continue à faire de l’éloge de la flemme, avec la casse sociale qu’on lui connaît.

News Scan Book

Les NFTrophy de Brainsonic
Toujours en train - SNCF

1

2

3

4

5

Précédent Suivant