LVMH lance une plateforme pour vendre ses matières de luxe non utilisées

Par Elliot D. le 26/04/2021

Temps de lecture : 2 min

Le luxe circulaire.

L’économie circulaire n’a jamais été un risque pour le secteur du luxe, bien au contraire. Ces dernières années les plateformes de revente en ligne et de seconde main représentent une nouvelle manière de penser le luxe, d’autant plus lorsqu’il s’agit de le faire auprès des jeunes des générations Y et Z. Il y a deux ans, une étude de Vestiaire Collective prévoyait déjà le boom à venir de cette tendance. 

En effet, si l’attrait des prix cassés est plébiscité, la dimension environnementale compte autant, si ce n’est plus, pour les jeunes générations. L’industrie du luxe trouve ici un moyen de soutenir l’économie circulaire, un facteur de différenciation de bon ton alors que leurs jeunes clients / prospects scrutent leurs initiatives en matière de durabilité et les responsabilités sociales des entreprises (RSE). 

Afin de répondre aux enjeux de l’économie circulaire, LVMH avait déjà mis en place le programme LIFE 360 (LVMH Initiatives For the Environment 360). C’est donc naturellement que le groupe lance maintenant la toute première plateforme digitale de revente de tissus et cuirs en provenance des stocks de maisons de mode.

Baptisée “Nona Source” en référence à la déesse romaine symboles du destin humain et du changement nécessaire, cette startup dont la mise en place a été accélérée par le groupe LVMH est née grâce à Romain Brabo, expert achats matières et fabrication prêt-à-porter chez Givenchy puis Kenzo. Après s’être rendu compte que des stocks entiers et de qualité dorment dans les entrepôts des Maisons de Mode, il leur imagine une nouvelle vie et pense à créer Nona. 

Cela sera rendu possible grâce à DARE (programme d’intrapreneuriat du groupe LVMH) qui fera se rencontrer Romain Brabo, Marie Falguera, (experte qualité matières et correspondante environnement chez Kenzo), et Anne Prieur du Perray (chef de projets dans la transformation digitale chez LVMH). 

Cette plateforme montée en 1 an seulement offre donc aux professionnels de la mode et du design la possibilité d’acheter des matières des maisons de luxe du groupe auxquelles il est normalement difficile d’avoir accès, à prix compétitifs et en stock-service.

Le grand enjeu était notamment de pouvoir retranscrire correctement la matière et sa qualité depuis un e-shop. Nona propose donc un aperçu digital des produits avec des photos de haute qualité, un zoom puissant, une vidéo pour retranscrire la sensation et le toucher et une mise en scène sur mannequin en bois pour illustrer le tombé et le drapé. 

Toujours pour favoriser les circuits courts, et parce que les stocks sont localisés en France, Nona Source ne livre pour l’instant qu’en Europe. En espérant que l’initiative soit viable économique et inspire d’autres groupes.

News Scan Book

Site e-commerce omnicanal dans l’automobile
Se révéler au Grand Air
Le meilleur de Big Youth, en 1min30 🎬

1

2

3

4

5

Précédent Suivant