L’Oréal s’engage à rendre la composition de ses produits plus durables d’ici 2030

Par Adèle G. le 05/03/2021

Temps de lecture : 2 min

Pour une consommation plus responsable.

Désormais la célèbre marque de cosmétique  promet une profonde transformation de la composition pour ses produits axée sur les green sciences. L’Oréal se fixe en effet pour objectif que 95 % des ingrédients de ses articles proviennent de sources végétales ou renouvelables d’ici 2030. Que ce soit pour les crèmes, les shampoings ou autres soins, la marque passe au vert.

 Aujourd’hui, de plus en plus de personnes aspirent à une meilleure consommation, tant pour leur propre santé que l’impact qu’elle peut avoir sur l’environnement. Que ce soit dans l’alimentation ou dans les cosmétiques, il n’est plus question de ne pas connaître la composition : la transparence et l’éthique sont valorisées, ce qui explique en partie le succès des applications de “scan food” comme Yuka. Afin de répondre à cette nouvelle demande des consommateurs, L’Oréal va mobiliser toute la recherche du groupe pour réfléchir à une offre plus adaptée, explique le groupe.

Pour se faire, la marque s’oriente également vers les biosciences, autrement dit une science durable et écologique. En plus des 95 % d’ingrédients issues de sources végétales ou renouvelables, L’Oréal promet aussi que 100 % des formules maison seront sans danger pour l’environnement. Nicolas Hieronimus, futur directeur général du groupe, s’est exprimé sur cette initiative : “Nous entamons un nouveau chapitre de la recherche de l’Oréal, la force motrice de notre entreprise depuis sa création. En tant que leader nous avons un rôle d’éducation”.  

 Si ce nouveau tournant pour L’Oréal est aujourd’hui à saluer, force est de constater qu’ils ne sont pas les premiers à repenser la durabilité et l’éthique de leur marque. Yves Rocher est notamment l’une des marques pionnières de la cosmétique végétale et de nombreuses marques, DNVB notamment, ont pris le train du bio et de la durabilité en marche.

News Scan Book

Disruptif ? Et après ?
Decathlon, impulser le changement

1

2

3

4

5

Précédent Suivant