Le SEO, arme inexploitée de la RSE ? L’exemple Groupe RATP

Par Élodie C. le 17/04/2024

Temps de lecture : 4 min

Dans les coulisses de la refonte du site corporate éco-conçu.

Peut-on omettre d’éco-concevoir son site corporate au moment de lancer sa refonte à l’heure de la sobriété pour tous ? Qui plus est lorsque l’on est un acteur public des “nouvelles mobilités et des métiers de la smart city”, et supporteur officiel des Jeux Olympiques – revendiqués – les plus bas-carbone jamais réalisés ?

Plus qu’une tendance de fond qui s’observe aussi bien en création publicitaire qu’en design, l’éco-conception est un levier ancré dans la stratégie RSE des marques pour réduire leur empreinte carbone et l’impact de leur activité. Le SEO en embuscade.

Comment cela se traduit-il ? Pour quels résultats visibles et probants ?

Margaux Nattier-Vasseur, cheffe de projet digital corporate & marque Groupe RATP et Mathieu Barascou, CEO et fondateur de l’agence SEO hyffen, nous dévoilent les coulisses de cette refonte entre sobriété et accessibilité.

Le brief

Fin 2022, le groupe RATP se lance dans la refonte de son site corporate et fait alors appel à plusieurs partenaires. Mission leur est donnée de concevoir un site éco-responsable aligné sur la politique RSE du groupe RATP et à son programme de sobriété numérique. L’objectif ? Réduire l’empreinte carbone du groupe tout en améliorant l’accessibilité de ses contenus en ligne.

À cette fin, plusieurs chantiers sont lancés : 
– Une approche “raisonnée” du développement du nouveau site, de ses pages et de son référencement
– Une action menée sur l’hébergement et l’accessibilité de ses contenus, dévolue à l’agence hyffen : “Notre agence de conseil en stratégie de référencement naturel a été sollicitée pour la mise en œuvre d’une stratégie visant à améliorer la visibilité du site dans les résultats de Google, avec un site éco-conçu”, rappelle ainsi Mathieu Barascou, CEO et fondateur de l’agence.

Il était question d’aligner notre pratique digitale sur les engagements RSE du groupe, explique Margaux Nattier-Vasseur, cheffe de projet digital corporate & marque Groupe RATPgroup. La pollution numérique a beau être invisible, elle représente tout de même 4 % des émissions de GES mondiales. L’enjeu pour nous était d’être capable de minimiser l’utilisation des ressources et des énergies aussi bien en phase de conception du nouveau site web que lorsque celui-ci est consulté par les internautes.

La refonte

Parmi les chantiers prioritaires, nous avons dû, entre autres, rendre le code source plus léger, réduire le nombre de contenus en regroupant les articles existants, limiter le nombre d’images et de vidéos, supprimer les pages inactives sur Google ou encore définir des règles d’obsolescence pour les contenus intégrés. Et tout cela sans perte de trafic vers le site web”, énumère Mathieu Barascou.

Autre challenge : ne pas altérer l’identité visuelle du groupe RATP par tout l’aspect technique de la refonte. “Autrement dit : réussir à atteindre un score EcoIndex B* sur chaque page du site ratpgroup.com, pour réduire son impact environnemental, tout en respectant la charte graphique du groupe nécessaire à son identification par le grand public.

Les résultats

– +110% de trafic sur trois mois consécutifs depuis le lancement du site web ; 
– + 75% de mots-clefs positionnés en top 50 (avant vs après la refonte), soit +2K mots-clefs positionnés) ; 
– 100% des Core Webs Vitals validés (les KPI essentiels pour une expérience utilisateur optimale).

Le site web du groupe RATP, plus léger et plus propre, présente des temps de chargement records sur chacune de ses pages, dépassant les objectifs du cahier des charges : 86 % d’accessibilité sur l’ensemble du site”, se félicite Mathieu Barascou.

Il est intéressant de noter que ce sont les pages qui présentent les expertises des filiales du groupe qui sont les plus visitées, validant l’objectif SEO initial de notoriété, poursuit Margaux Nattier-Vasseur. Face à cette réussite, nos filiales créent, elles aussi, leurs propres sites éco-conçus !

Les clés de succès

Pédagogie et bienveillance
La collaboration bienveillante et efficace avec hyffen et notamment Quentin Fily, consultant SEO de l’agence, dédié au projet qui a fait preuve de beaucoup de pédagogie, a été pour beaucoup dans la réussite du projet, se remémore Margaux Nattier-Vasseur. C’est important de comprendre pour bien faire. Nous avions déjà collaboré avec hyffen en 2017 sur un autre projet et, à chaque fois, nous nous sentons accompagnés par une équipe mobilisée autour de notre projet et de ses enjeux.

Un travail préparatoire
L’important travail réalisé en amont a été essentiel concernant l’organisation des contenus et de l’architecture pour réussir la fusion entre les attentes SEO et les attentes liées à l’éco-conception, ajoute Mathieu Barascou. Cela s’est matérialisé par un travail de corpus SEO, beaucoup d’échanges et d’itération sur la priorisation des sujets et un travail assez dense sur la redirection des contenus inutiles.

Des échanges réguliers
L’autre point fort dans la réussite de cette refonte est l’organisation carrée et efficace de suivi de projet mise en place : points hebdomadaires pour dénouer des problèmes ou prioriser des sujets, discussions fréquentes entre toutes les parties prenantes ainsi qu’un calendrier et une roadmap claire”, conclut le CEO de l’agence hyffen.

Nous nous félicitons de cette collaboration avec le groupe RATP que nous accompagnons, depuis 2017, dans toutes ses évolutions. La réussite de cette refonte prouve que le SEO constitue un puissant levier stratégique dans tout projet web intégrant des enjeux RSE.


* EcoIndex B : indicateur d’impact environnemental des sites web.

News Scan Book

Goldcar se repositionne avec HEREZIE
RP pour l’ouverture de Popeyes en France

1

2

3

4

5

Précédent Suivant