Skittles revisite le conte Hansel et Gretel pour Halloween

Par Élodie C. le 11/10/2019

Mais c'est l'ado qui fait bouillir la sorcière.

Pour sa première campagne publicitaire pour Halloween depuis 5 ans (sans compter le court-métrage Floor 9.5 en 2017), Skittles met en scène une vieille sorcière tentant de faire bouillir un adolescent barbant au possible. Les fans de Stranger Things auront reconnu Matty Cardarople (Keith) sous les traits de l’ado.

Une sorte de revisite du conte Hansel et Gretel, à ceci près que le jeune homme, amorphe, comme déjà mort, use les nerfs de la sorcière en demandant inlassablement « plus de Skittles« , comme elle lui avait promis pour l’inciter à pénétrer chez elle.

Dans un moment aussi meta qu’improbable, l’adolescent sort un smartphone de la marmite – il est nu, mais passons – et montre à la sorcière une autre publicité Skittles dans laquelle une sorcière fait cuir un enfant qui mange des Skittles.

Une publicité décalée et absurde à souhait, marque de fabrique de la marque.

« Les idées de Skittles sont toujours fondées sur l’idée de subvertir quelque chose de familier pour le transformer en quelque chose de délicieusement inattendu », explique Nathaniel Lawlor, directeur créatif chez DDB Chicago, à l’origine du film avec la maison de production Smuggler. « À la manière typique de Skittles, nous avons pris une histoire emblématique d’Halloween – une sorcière utilisant des bonbons pour attirer les adolescents – et l’avons inversé en transformant finalement le diabolique méchant en malheureuse victime. »

News Scan Book

Le Puy du Fou s’exporte en Espagne
Une nouvelle voie pour les marques enseignes

1

2

3

4

5

Précédent Suivant