Pantone dévoile 3 nouvelles couleurs de coraux en détresse

Par Élodie C. le 04/06/2019

Ça brille, ça brille, et ça s’en va.

En janvier dernier, la couleur de l’année 2019 dévoilée par Pantone, « Living Coral », inspire plusieurs réactions parodiques en retour, dont celle du duo de DC The Raccoons (DDB Chicago) qui présente « Dead Coral 2043 ». Soit, une image accélérée de ce à quoi ressembleront les récifs coralliens à cette date. Ces derniers meurent à un rythme alarmant depuis quelques années sous l’effet du changement climatique. L’augmentation de la température de l’eau ne fait qu’accélérer le blanchissement des récifs coralliens. Les chercheurs ont toutefois été stupéfaits de constater que les espèces qui subsistent semblent s’adapter par « mémoire écologique » et devenir plus résistantes au réchauffement climatique.

Aujourd’hui, Pantone traduit ce phénomène à travers « Glowing Glowing Gone », une palette de couleurs vives inspirée des couleurs inédites créées par certains coraux en réaction aux vagues de chaleur causées par le changement climatique. Ces teintes vives agissent comme des écrans solaires les protégeant de ces vagues de chaleur.

« Living Coral est naturellement raffiné, mais ironiquement, c’est l’éclat lumineux irradiant du corail en train de mourir qui requiert notre attention », explique Laurie Pressman, VP du Pantone Color Institute. « C’est comme si les coraux envoyaient un SOS codé par couleur qui dit : ‘Regardez-moi s’il vous plaît ; j’ai besoin que vous le remarquiez avant que je ne m’éclipse' ». En ce sens, ces couleurs incroyablement vibrantes pourraient être considérées comme les couleurs de la crise climatique. »

Ces trois couleurs – Glowing Blue, Glowing Yellow et Glowing Purple – ont été créées en partenariat avec Adobe (via son moteur colorimétrique Adobe Color), et l’organisation à but non lucratif The Ocean Agency, à l’origine du documentaire Netflix « Chasing Coral » (récompensé à Sundance et aux Emmy Awards). « Adobe a extrait les valeurs LAB fluorescentes spécifiques des images de The Ocean Agency sur Adobe Stock et les a converties en RVB. En collaboration avec Pantone, Adobe a mis ces valeurs numériques aux normes du nuancier Pantone et sélectionné la palette personnalisée qui représenterait les couleurs du changement climatique », précise un communiqué.

Si ces couleurs interpellent, elles n’en sont pas moins alarmantes : « Ces teintes éclatantes sont l’ultime indicateur visuel que nous avons atteint un point critique, non seulement pour les récifs coralliens, mais également pour la planète », pointe Richard Vevers, PDG et fondateur de The Ocean Agency. Les récifs coralliens constituent moins de 1% de l’environnement marin sur Terre, mais restent indispensables à l’écosystème aquatique puisqu’ils sont reconnus comme l’habitat naturel d’environ 25% de la vie marine. Ce phénomène visuel, qui passe actuellement inaperçu, est souvent décrit comme « la plus belle des morts ».

« Pour la première fois de l’histoire de l’humanité, nous sommes sur le point de perdre un écosystème planétaire majeur, et seule une action urgente au niveau local et mondial permettra d’éviter ce phénomène », se désole Vevers.

La campagne s’accompagne d’un challenge créatif : utiliser ces couleurs pour créer des oeuvres d’art et des dessins et sensibiliser le plus grand nombre de personnes : « Pour que le dernier plaidoyer éclatant du corail soit impossible à ignorer ». Le brief est à découvrir sur le site Glowing.org. « Tous les bénéfices de la vente du portfolio Adobe Stock de The Ocean Agency seront reversés à l’ONG, afin de soutenir sa mission de protection de nos océans », précise encore le communiqué.

Fer Carrión, l’un des deux DC à l’origine de la campagne Dead Coral, n’a pas goûté cette nouvelle campagne de Pantone et s’en est ému sur Twitter auprès de David Griner, journaliste pour Adweek. Celui-ci estime en effet que Pantone n’a jamais reconnu leur travail et pris la mesure des enjeux à l’oeuvre autour des coraux lorsqu’ils ont dévoilé la couleur de l’année 2019.

Il explique que Pantone a refusé sa proposition de collaboration, qui comprenait notamment « des matériaux sur la façon dont les coraux changent de couleur » à cause du stress. Pour le DC, Pantone a tout simplement pris « une idée des mains de créatifs sans s’attendre à la moindre conséquence ».

News Scan Book

Refonte web de Kapten
Opération PLS Kit de Daunat

1

2

3

4

5

Précédent Suivant