Corona Island : Voici à quoi ressemble l’île paradisiaque de Corona

Par Isadora L. le 11/08/2022

Temps de lecture : 2 min

Nous parlons bien sûr de la marque de bières.

En décembre dernier, la marque brassicole mexicaine Corona – grande victime de la pandémie – prévoyait d’ouvrir sa propre… île, au large des côtes colombiennes. Et pas n’importe quelle île… une île paradisiaque, conçue pour que ses clients puissent déconnecter de leurs écrans afin de se reconnecter à la nature. Une promesse que son concurrent Heineken avait déjà mise en avant dans des publicités, en mettant au point un décapsuleur qui désactive toutes vos applications, ou encore lors d’une activation qui pointait du doigt le déséquilibre entre la vie pro et perso.

L’île Corona Island semble enfin ouverte – AdAge a d’ailleurs révélé un aperçu dans une vidéo – mais accueillera le grand public à partir de l’été prochain. Celle-ci promet de respecter et célébrer l’environnement qui fournit ses ingrédients « 100% naturels ». 

Pour ce projet, Corona a travaillé avec plusieurs partenaires locaux, notamment avec James & Mau (un cabinet international d’architecture et de design) et l’architecte colombien Jairo Márquez. Le chef cuisinier (Christopher Carpentier) était juge lors de MasterChef Colombia, Paulina Vega (ancienne Miss Univers, d’origine colombienne) a quant à elle organisé les ateliers éducatifs et les programmes de loisirs : yoga/méditation guidés, kayak, volley-ball, observation des étoiles et bains à remous.

Corona Island a obtenu les trois étoiles Blue Seal pour n’utiliser aucun plastique à usage unique sur son île, elle adopte également les meilleures pratiques d’exploitation durable à grande échelle, en proposant des panneaux solaires sur ses logements (alimentant jusqu’à 70% des besoins énergétiques de l’île). Les bungalows sont construits à partir de bois d’origine locale et des points d’eau sur l’île permettront aux clients de remplir leurs bouteilles. Enfin, les ingrédients seront entièrement d’origine locale et les desserts élaborés à base de restes de nourriture. Les produits de douche seront rechargeables, et il y aura bien évidemment une gestion de tri des déchets et de compostage.

Une île 100% clean avec une empreinte environnementale minimale donc ? Avec ce projet, Corona poursuit sa « quête » du zéro déchet. Il y a quelques mois, la marque brassicole avait réalisé une campagne impactante à l’occasion de la Journée mondiale des océans.

News Scan Book

Australie.GAD remporte Brico Dépôt

1

2

3

4

5

Précédent Suivant