Comment Netflix est devenu dealer de weed

Par Thibault D. le 05/09/2017

Après la cocaïne de Narcos, la marijuana.

Du 25 au 27 août dernier, s’est illustré lors d’une campagne de communication provoquante aux Etats-Unis. La marque a tissé un partenariat avec la boutique Alternative Herbal Health Services, qui n’est ni plus ni moins qu’un distributeur de drogues médicinales légalisées. Accompagné par l’agence Carrot, Netflix a proposé une collection de 13 pots de marijuana à ses abonnés. Chacun possède sa propre saveur et est censé être l’accompagnement idéal d’un certain type de séries.

Bien que les lois fédérales américaines (interdiction de la vente de marijuana en ligne, et obligation de prescription médicale) aient quelque peu freiné la distribution du coffret de drogue estampillé Netflix, le coup de com est passé. La marque continue d’asseoir son image tendancieuse avec des campagnes provocantes telles que la mise en place de sabliers de « cocaïne » aux Champs-Elysées. De quoi interpeller l’audience cible de la plateforme de vidéo qui continue de surfer sur le succès de séries telles que Narcos.

  • La Moon 13 est proposée pour « Mystery Science Theater 3000: The Return »
  • La Poussey Riot est estampillée « Orange Is The New Black » et accompagnera généralement tous les programmes humoristiques
  • La Baka Bile pour des séries un brin sanglante telles que « Santa Clarita Diet »
  • La Banana Stand Kush est elle recommandée pour « Arrested Development »
  • La Pricky Muffin permettra elle de mieux comprendre (ou pas) des séries un tantinet barjot comme « Bojack Horseman »
  • Et bien d’autres pots et usages à découvrir sur les visuels ci-dessous…

weed-netflix-carrot-marijuana-1

weed-netflix-carrot-marijuana-2

weed-netflix-carrot-marijuana-3

weed-netflix-carrot-marijuana-4

weed-netflix-carrot-marijuana-5

News Scan Book

Okay relève tous vos défis
La nouvelle identité de Vizeum

1

2

3

4

5

Précédent Suivant