Annonceurs : trouvez les meilleurs partenaires pour votre marque !

News de l'agence Brainsonic

Employee Advocacy : réservez le livre blanc de l’été !

17 août 2020

Si vous n’y êtes pas, vous faites figure d’exception car ils constituent à la fois le premier média et la première audience de la planète : les réseaux sociaux totalisent aujourd’hui 3,8 milliards d’utilisateurs actifs, soit près d’un humain sur deux ! 

Mais comment être audible alors que le public est saturé d’informations et toujours plus méfiant vis-à-vis des contenus de marque ? Comment abandonner votre communication corporate, souvent formatée, au profit d’un discours authentique et humain ? Comment dribbler les algorithmes et remporter la bataille de l’attention ? 

Faites place à l’Employee Advocacy 

L’Employee Advocacy (EA) offre une promesse. Transformer vos collaborateurs en ambassadeurs pour une exposition inégalée, une valorisation de vos expertises et un meilleur dialogue avec vos audiences – internes et externes. 

Au-delà du buzz, que permet vraiment l’Employee Advocacy ? Quels bénéfices concrets apporte-t-elle aux entreprises ? Quelles sont les étapes pour se lancer ? Puis pour réussir dans la durée ? 

Afin de répondre à toutes ces questions, l’agence a écrit In the mood for Like, un livre blanc pour décrypter et mettre en avant cette pratique 

Découvrez comment fonctionne l’Employee Advocacy en réservant votre exemplaire de notre livre blanc !

 

 

Retrouvez également dans ce livre plusieurs retours d’expériences exclusifs de professionnels ayant fait le pari de mettre en place une stratégie d’Employee Advocacy au sein de leur entreprise. 

  • Linda Oumahi, Head of Social Media Project chez Groupe SNCF 

“C’est clairement un contrat gagnant-gagnant. Le collaborateur profite d’une actualité certifiée par l’entreprise, de différentes informations, d’éléments en cas de communication de crise, etc. 
Il a aussi accès à des formations pour monter en compétences sur les réseaux sociaux et également travailler son Personal Branding
On l’invite à des conférences de presse, des partenariats SNCF, divers événements privilégiés sur lesquels il peut communiquer et qui contribuent à fédérer notre communauté.  

Du côté du groupe, la Team SNCF nous permet de contrer le « SNCF Bashing » et d’améliorer ainsi notre image de marque sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, 93% de nos ambassadeurs utilisent le hashtag #TeamSNCF. Avec plus de 600 tweets par mois et 3 millions de vues.” 

  • Jean-François Guinvarc’hExpert en Marketing, Communication et Digital, Chief Digital Officer pour une marque de dermo-cosmétique 

“Je vois encore trop de marques qui font le choix de campagnes avec des « key influenceurs » qui réalisent des contenus « arrangés ». Cela peut parfois manquer d’authenticité, d’autant qu’à la fin de la collaboration, ces mêmes influenceurs vantent une autre marque, parfois concurrente. Avec la micro-influence, on a la volonté de fidéliser une communauté sur le long terme avec des followers qui aiment la marque, ses produits, ses services. Il y a un vrai engagement qui est sincère de la part des influenceurs, absolument pas commercial, on est dans l’émotion vécue et partagée.” 

  • David Vincent, Co-fondateur et CEO de smartTrade Technologies 

SmartTrade Technologies est une entreprise « distribuée » puisqu’on a 7 filiales dans le monde et plusieurs centaines de salariés qui travaillent ensemble tous les jours depuis des lieux différents. Dans ce type d’entreprises, il y a très souvent une problématique de partage de l’information. Nous avons pensé qu’il serait intéressant d’avoir un endroit où partager cette information, donner libre cours à la créativité des collaborateurs et partager des infos relatives à la vie de l’entreprise. Le point de départ, c’était vraiment de pouvoir créer un endroit unique où publier, consommer et partager de l’information. Ça, c’était fondamental. Le deuxième point qui nous a intéressés, c’est le principe même de l’Employee Advocacy, c’est-à-dire pouvoir utiliser tous les réseaux sociaux de nos salariés pour publier les messages de smartTrade – nos communiqués de presse, nos articles, les informations sur nos événements, etc. C’était un point très important et on a constaté un retour immédiat puisque notre reach a vraiment bondi.” 

  • Sylvie Lachkar, Global Experience Management Network Lead chez SAP et également auteure du livre « Le social selling expliqué à mon boss » 

“Social Selling et Employee Advocacy sont intimement liés : devenir l’avocat de sa marque, engager des conversations, détecter des besoins. Toute l’entreprise est concernée, même si chaque service peut avoir des projet et objectifs différents : contacter des clients à l’extérieur, écouter son marché, etc.  

Tout est lié : comment vous parlez, ce que vous mettez en place… L’Employee Advocacy, c’est une méthode pour réussir à faire participer toute l’entreprise et à s’inscrire dans un projet global, en diffusant des contenus aux collaborateurs et en leur apprenant à se les approprier.” 

  • Raphaëlle Gomez, Employee Engagement Manager chez Renault 

“L’Employee Advocacy permet de faciliter la prise de parole des collaborateurs sur les réseaux sociaux, en leur fournissant des contenus « clé en main ». Cette pratique les encourage ainsi à agir en tant qu’ambassadeurs. Deuxièmement, elle contribue à augmenter la part de voix positive du Groupe Renault, de ses marques et de ses produits sur les réseaux sociaux, donc soigner notre e-réputation. Ce programme « Employee Advocacy » est l’un des quatre programmes de la stratégie d’engagement des collaborateurs déployée par notre direction. 

  • Charlène Golé, Responsable Digital et Médias Sociaux au sein de la Direction Marketing et Communication chez CGI 

“CGI, c’est une entreprise de conseil et de services numériques, avec des consultants et des ingénieurs qui ne sont pas souvent physiquement dans l’entreprise mais chez nos clients, pour gérer des projets et déployer des solutions innovantes. C’est donc très important de leur rendre accessible du contenu intéressant, facilement partageable, consommable directement chez leurs clients, afin qu’ils puissent continuer à se sentir connectés, intégrés à l’entreprise. L’Employee Advocacy permet de maintenir et de renforcer ce lien.” 

  • Clément DonzelReponsable Social Media chez Microsoft France 

“L’avènement des réseaux sociaux a profondément modifié le marché et la manière dont les clients interagissent avec les marques. Plusieurs facteurs entrent en jeu : tout d’abord, nous subissons une surcharge d’informations (infobésité) issue d’une production de contenu toujours plus abondante. En face, une attention « naturellement » limitée crée un effet de saturation. A titre d’exemple, un contenu publié sur Twitter aura une durée de vie de 18min26. Votre post sur Facebook survivra environ 5h au flux continu apparaissant dans le fil d’actualité de vos amis. Votre article sur LinkedIn ne pourra, lui, espérer que 24h de visibilité, environ 20 jours pour une vidéo sur Youtube. Dans ce contexte, il est forcément difficile pour les marques d’émerger, d’autant que les réseaux sociaux, Facebook en tête, donnent une priorité aux actualités d’amis au détriment de celles des marques. Conséquence : une difficulté croissante pour les marques d’apparaitre dans les timelines des utilisateurs. A moins d’avoir recours à la publicité. Enfin, nous constatons une méfiance grandissante de la part des internautes quant aux messages institutionnels, une recherche d’authenticité et de personnalisation des messages. L’Employee Advocacy vous apporte cette authenticité, de la confiance, de la visibilité et du trafic.” 

  • Jean-Louis Bénard, Président-Fondateur de Sociabble 

“Pour réussir une stratégie d’Employee Advocacy, on peut s’appuyer sur trois leviers. Premièrement, l’histoire qu’on raconte, aux collaborateurs comme à sa cible finale (clients, partenaires, prospects, fournisseurs, candidats…). Bien penser ce storytelling est primordial, car il doit être pertinent, efficace et surtout, authentique. Deuxième levier, s’accompagner d’une véritable stratégie éditoriale, construite dans la durée, qui propose différentes typologies de contenus selon un mix adapté. Troisième point-clé : une réelle ambition et un engagement suffisamment fort. Pas seulement sur le plan financier, le top management doit s’impliquer, les dirigeants doivent faire preuve de volontarisme et d’exemplarité… La bonne nouvelle, c’est que si on lance un projet de taille significative, en respectant les basics, on a de très grandes chances de rencontrer le succès.” 

 

 

Tous ces éléments ont attisé votre curiosité ? Apprenez-en plus sur l’Employee Advocacy dans notre livre ou contactez-nous directement.