La transparence a-t-elle progressé chez les influenceurs ?

Par Isadora L. le 03/10/2022

Temps de lecture : 3 min

L’ARPP dévoile son Observatoire de l’influence responsable 2022.

Depuis qu’il existe, le secteur de l’influence – ou des « créateurs de contenu » comme beaucoup préfèrent l’appeler – divise. Le récent documentaire sur France 2 au sujet des « pratiques commerciales trompeuses » de l’agence de Magali Berdah a d’ailleurs jeté un pavé dans la marre de ce secteur en plein effervescence. « Le monde de l’influence est passé de l’ère simpliste du placement de produits, où l’influenceur et son pouvoir de recommandation sont utilisés comme porte-voix d’un brief précis à celle de l’engagement », nous expliquait Jessica Chemali, head of influence Fuse dans notre dossier des 5 tendances du marketing d’influence en 2021. Selon l’ARPP (autorité de régulation professionnelle de la publicité), les quelques dérives des influenceurs seraient le fruit d’une minorité d’entre eux.

L’engagement responsable est désormais une tendance phare de ce secteur en pleine croissance, mais qu’en est-il de la transparence des influenceurs vis-à-vis de leurs partenariats ? Selon une récente étude de l’ARPP, la transparence des influenceurs en 2021 (83 %) s’est nettement améliorée par rapport à 2020 (73 %). Il semblerait que cette transparence continuerait de croître cette année encore, notamment grâce à la mise en place et le renforcement du Certificat de l’Influence Responsable – un certificat qui les forme aux règles de transparence et de respect de la déontologie encadrant la publicité.

Pour la petite remise en contexte, l’ARPP rappelle qu’actuellement 303 millions de créateurs de contenus sont recensés dans le monde – parmi eux, 150 000 français. Mais une grande majorité des influenceurs manquant de transparence venaient plutôt de micros influenceurs, « souvent par ignorance de la réglementation plus que par malveillance ». Pour cet Observatoire, l’ARPP a analysé près de 30 000 contenus* issus de 5580 influenceurs.

Les résultats de l’Observatoire

16 440 contenus ont été identifiés comme des collaborations commerciales, mais il y a une nette amélioration en terme de transparence entre 2020 et 2021 :

83 % des contenus ont au moins un début d’identification contre 73 % l’année précédente.

L’ARPP a également passé au crible les contenus des influenceurs certifiés et non certifiés au quotidien pendant 6 mois, afin de comparer leur évolution. Pour rappel, en 2022, plus de 150 influenceurs certifiés étaient recensés.

91 % des contenus postés par des influenceurs certifiés possèdent un début d’identification contre 78 % avant l’obtention du certificat**.

Pour l’ARPP, « les bonnes pratiques de transparence tendent à se généraliser ».

Quel avenir pour l’influence responsable ? 

Le nombre de créateurs certifiés augmente de jour en jour (+ 70 % de certificats délivrés au cours de l’été 2022 comparés aux mois précédents). L’ARPP s’est donc fixé deux objectifs pour faire croître son taux de certifiés.

-Une accélération de la sensibilisation des créateurs de contenus aux enjeux climatiques
-Un encadrement renforcé autour des produits financiers et jeux d’argent.

Depuis quelques jours, un nouveau module du Certificat de l’Influence Responsable a été mis en place : « Influence & dérèglement climatique ». Celui-ci visera à rendre plus accessibles les rapports du GIEC, dans le but de :

Bannir toute représentation de comportement contraire à la protection de l’environnement et à la préservation des ressources naturelles.
-Prendre en compte les enjeux globaux sur le climat et construire des contenus qui vont dans le sens d’une consommation plus responsable, plus raisonnée, plus sobre.

Également, deux nouveaux certificats « avec option » sont en cours d’élaboration, l’un avec l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) et l’autre avec les opérateurs agréés du secteur des jeux d’argent suite aux Recommandations de l’ANJ (Autorité Nationale des Jeux) pour former les influenceurs à la communication sur ces sujets particulièrement encadrés.

Les créateurs certifiés prennent la parole

Pour l’occasion, l’ARPP a organisé des témoignages en podcast de 8 influenceurs certifiés (Alex Goya, Alix Grousset, Amandine yk, Léa Camilleri, Marion Caméléon, Naëla, Richard et Sandrea). Ceux-ci vont raconter leurs parcours et cheminements vers l’influence responsable – ils sont disponibles sur le podcast Influence Corner.

* (22 740 sur Instagram, 2253 sur YouTube et 5000 sur TikTok)
** étude menée en comparant les posts des 6 premiers mois de l’année 2021 et 2022

News Scan Book

Sanytol, Ça Nytol !

1

2

3

4

5

Précédent Suivant