Fin de la trêve hivernale : la Fondation Abbé Pierre frappe un grand coup

Par Jules S. le 03/04/2019 - Agence : Altmann + Pacreau

Bienvenue dans la rue.

Le premier avril a signé la fin de la trêve hivernale. Et même de mauvais goût, ce n’est pas une blague. À ce jour, et jusqu’à l’hiver prochain, pas moins de 30 000 personnes risquent d’être expulsées de leur domicile sous le coup d’une décision judiciaire. La trêve hivernale existe en l’occurrence pour empêcher cette situation de se produire lors des périodes les plus froides de l’année. Mais si la température prend quelques degrés, dormir dans la rue devient acceptable ?

Pour dénoncer les conséquences de la politique d’austérité conduite en matière de logement par le gouvernement, la Fondation Abbé Pierre et son agence ont mené une action coup de poing. Devant la porte du ministère de la Cohésion des territoires (incluant le ministère du Logement), et l’entrée d’une bouche de métro, un paillasson de 15m2 a été déployé, attisant la curiosité des passants et de la presse. Petite particularité : le paillasson semble avoir été installé dans le mauvais sens. Ou peut-être est-ce volontaire.

Après avoir récompensé les pires dispositifs anti-SDF en début d’année, cette nouvelle opération guérilla ambitionne de changer à nouveau les esprits, en amenant les politiques publiques actuelles vers plus d’humanité et de fraternité.