Un spectaculaire « scrollitelling » sur la vidéosurveillance des Chinois avec l’IA

Par Élodie C. le 25/09/2018

Le retour du format long sur la toile.

Parlons peu, parlons média. À l’ère du numérique, les médias évoluent, mutent, innovent, tentent de nouveaux formats, plus interactifs, engageants et attractifs pour le lecteur. Il ne vous aura pas échappé que la vidéo est le nouveau format star. En 2018, plus de 60% des vidéos seront lues sur mobile (étude Ooyala), et la tendance n’est pas prête de s’infléchir…

Certains médias déploient donc une stratégie vidéo mobile first, quand d’autres exploitent intelligemment ce format pour résumer ou « habiller » leurs articles. À la lecture de ce « papier » de l’Australian Broadcasting Corporation (Abc), le diffuseur public national australien, ce n’est pas tant le sujet Black Mirror compatible, connu depuis de nombreux mois déjà, qui nous a interpellés, mais son format résolument simple, mais pourtant moderne. Ou quand la technologie se met au service de l’éditorial. En l’occurrence, des vidéos en plein écran de quelques secondes sont illustrées par un motion design rudimentaire, qui tournent en boucle et dans laquelle s’insert un contenu narratif à mesure que le lecteur scrolle l’article.

L’intérêt d’un tel format ? Sa dimension interactive favorisant l’engagement, mais aussi son caractère multimédia donc immersif. Cette « simple » mise en forme rend la lecture plus fluide, attractive et apporte une réelle valeur ajoutée au récit.

La tendance n’est pas récente (fort heureusement), mais force est de constater qu’elle n’est l’apanage que de quelques titres et/ou « gros dossiers ». Les crédits de l’article en question expliquent sans doute pourquoi ce type de format est encore peu exploité : le papier a en effet nécessité, outre le reporter dépêché sur place, un vidéaste / photographe, un digital producer, derrière lequel se cache souvent un directeur artistique et un motion designer, un producteur et un graphiste. Un travail long et donc potentiellement coûteux à produire. Contenu qu’il s’agira ensuite de monétiser pour devenir rentable, condition sine qua non à sa récurrence.

Voici quelques exemples de formats innovants parus en ligne ces dernières années :

Netflix x Narcos

En 2015, l’ogre rouge de la SVoD s’offre une superproduction éditoriale dans les colonnes du Wall Street Journal pour la sortie mondiale de Narcos. Titré « Cocainenomics« , l’article rassemble reportages, carte interactive, interviews d’agents de la DEA, graphiques, et même quizz pour raconter l’histoire du cartel de Medellín et disséquer son économie souterraine. Un cas d’école qui donna ses lettres de noblesse au native advertising.

Pitchfork x Daft Punk

À événement exceptionnel, cover story d’exception. Pour la sortie en 2013 du très attendu album des Daft Punk, Random Access Memories, le site Pitchfork.com leur consacre une cover story d’anthologie. Cinemagrah full screen en une, texte déroulant, photos insérées, arrière-plan étoilé, citations animées, l’article est une oeuvre en soi.

The Guardian x Edward Snowden

Pour mettre en forme et en ligne les « NSA Files » sortis de l’antre de l’ultra secrète Agence nationale de la sécurité américaine par le lanceur d’alerte Edward Snowden, The Guardian accouche d’un dossier pléthorique en 6 parties : vidéos plein écran et auto-play, interviews, témoignages, infographie interactive, PDF intégré (documents top secret), graphiques, etc. Un indispensable et un modèle de journalisme d’investigation.

Le New York Times « Snow Fall, The Avalanche at Tunnel Creek »

Impossible d’évoquer les formats innovants de la presse en ligne sans mentionner le pionnier du genre. En 2012, un peu avant Noël, le New York Time lâche une bombe éditoriale avec son fameux récit « Snow Fall, The Avalanche at Tunnel Creek ». Un masterpiece du journalisme multimédia dans lequel le quotidien raconte, en six tableaux agrémentés de vidéos, infographies animées et photos, l’épreuve vécue par 16 skieurs et snowboarders aguerris surpris par une avalanche. Une immersion totale aussi captivante qu’éprouvante.

News Scan Book

Dagobert remporte Big Fernand

1

2

3

4

5

Précédent Suivant