Étude : quelles sont les tendances émergentes de consommation, comportement et TV en 2015 ?

Par la Réclame le 02/04/2015

M6 Publicité vient de partager ce matin avec ses partenaires et annonceurs les résultats de la 8ème édition de son étude consacrée aux tendances.

Cette étude, réalisée par les équipes marketing du Groupe M6 (régie publicitaire, programmes, veille internationale…), en partenariat avec le cabinet Peclers Paris, est un outil de décryptage et de prospective des nouvelles tendances de société.

Chaque année, le Groupe M6 se nourrit de cette expertise pour développer et proposer des programmes en phase avec les attentes des téléspectateurs. Afin de nourrir des réflexions marketing communes, M6 Publicité partage avec ses annonceurs et partenaires les résultats de cette étude pour établir un dialogue autour des nombreux exemples cités, véritables sources d’inspiration et d’idées créatives.

Les principaux enseignements de 2015

tendances-2015-m6-2

Le contexte dans lequel vivent les Français, sur fond de crise économique et de révolution technologique, se maintient en 2015. Les aspirations majeures des Français identifiées depuis deux ans restent d’actualité : un désir de relations humaines malgré une vie virtuelle grandissante, des envies d’expériences intenses avec les marques au-delà d’une simple relation marchande et la recherche de performance rendue possible par une technologie omniprésente. L’année 2015 s’illustre par une envie des Français de trouver des réponses à des questionnements de fond nés pour la plupart des grandes (r)évolutions de ces dernières années. Les équipes du Groupe M6 ont ainsi identifié onze nouvelles tendances qui s’inscrivent dans trois axes majeurs, développés ci-dessous.

En avoir pour son argent

En 2015, les consommateurs sont toujours plus volatiles et exigeants. Ils sont surtout de plus en plus capables de faire par eux-mêmes ou grâce à l’aide de leurs pairs. L’équilibre entre bénéfice perçu et prix payé est remis en cause, dans un contexte où une relation d’égal à égal s’installe entre les consommateurs et les marques. Les marques doivent donc redoubler d’efforts pour séduire les consommateurs en créant de nouvelles façons de leur en « donner plus pour leur argent ».


Exemple du Pay per laugh dans un théâtre (en savoir plus)

Dompter le côté obscur de la data

Grâce aux datas, à la technologie et aux algorithmes, il est désormais possible de prédire les besoins des individus avant même qu’ils ne les aient exprimés. Dans ce contexte parfois vécu comme un trop-plein de surveillance et de ciblage, les marques doivent apprendre à composer avec des individus souhaitant dompter le côté sombre de la data, à la fois dans leur vie numérique et dans leur vie réelle.


The subconcious menu par Pizza Hut

Cultiver sa mémoire


Dans une époque caractérisée par l’immédiateté, l’éphémère et le tout numérique, comment faire le tri et quelles informations conserver ? Les individus souhaitent entretenir leur mémoire individuelle et collective. Les marques doivent plus que jamais revenir à leurs fondamentaux et intégrer le durable et le tangible dans leurs réflexions.


« Réincarnation », où les origines de la petite veste Chanel

Ainsi, en 2015, l’individu / consommateur est tout en dualité, réclamant une personnalisation maximale mais un respect de sa vie privée :
– du durable dans une ère d’immédiateté exacerbée
– du rationnel (payer le prix juste)
– de l’émotion (une histoire).

Avec cette étude, M6 Publicité veut proposer de nouvelles clés pour relever les défis auxquels les marques sont confrontées dans leurs relations avec les consommateurs.

Pour découvrir l’étude dans son intégralité, contactez M6 Publicité :

[email protected]

 

tendances-2015-m6-3

tendances-2015-m6-4


Article sponsorisé

News Scan Book

Biocoop : le glyphosate, ça va
La marque employeur du Groupe TF1

1

2

3

4

5

Précédent Suivant