FoodChéri veut vous aider à devenir végétariens

Par Jules S. le 13/03/2019

Avis aux carnivores, vous n’avez plus d’excuse.

Si jusqu’à aujourd’hui, le végétarisme ne faisait pas partie de vos habitudes, la lecture de cet article est sûrement le bon moment pour y remédier. Sans parler des idées reçues comme “manger veggie c’est cher” ou “ça ne peut pas être aussi bon que de la viande”, et même “une carotte qui souffre c’est comme un cochon qui souffre”, certains ne voient pas le “manger vert” comme un véritable enjeu écologique et sanitaire, mais plutôt comme une simple mode.

Comme l’explique Patrick Asdaghi, CEO et co-fondateur de , « pour convaincre le plus grand nombre de personnes de la nécessité d’intégrer davantage de nourriture végétale, nous avons souhaité nous inscrire dans une démarche pédagogique qui s’exprime à travers ce nouveau territoire de communication ». Convaincu que l’alimentation de demain sera plus saine et beaucoup plus végétale, FoodChéri dévoile son nouveau territoire de communication et lance les “Mardis Veggies”.

Imaginée par , cette campagne au ton engagé et décalé a pour but de marquer les esprits et donner à réfléchir sur le bon sens d’une alimentation végétale.
Déclinée en affichage print et web, la campagne s’articule principalement autour des “Mardis Veggies”. Pour le plaisir de votre estomac et pour les bienfaits que représente l’alimentation végétale, FoodChérie transforme officiellement le mardi en journée végétarienne, et offre pour l’occasion des centaines de plats végétaux. Ici, l’idée est de convaincre par le goût que l’alimentation sans viande est bonne pour la santé, la planète et vos papilles.

Pour Luc Wise, président et fondateur de The Good Company, “avec ce nouveau territoire de communication engagé en faveur de l’alimentation végétale, FoodChéri est clairement dans une démarche qui allie le business et l’engagement sociétal. Chez The Good Company, nous prônons une communication responsable qui ne doit jamais être ennuyeuse. Cette première campagne avec FoodChéri est un bel exemple dont nous sommes fiers.”

La marque présente également un film mettant en scène Franck Morello, le chef phénomène révélé par l’émission Top Chef, et connu également sur YouTube sous le pseudonyme Scotch-Man. Nous pouvons ainsi découvrir le cuistot en pleine action, tournant en dérision des tweets anti-veggie en utilisant leur “acidité” pour relever ses plats.

Grâce à cette campagne, l’entreprise de foodtech révèle une image de marque sous le signe de l’engagement et se positionne comme un acteur de l’alimentation de demain (ou d’hier, pour ses détracteurs !) Là où les discours peuvent avoir un impact relativement éphémère, le restaurant virtuel apporte une solution concrète en offrant aux consommateurs la possibilité de changer très simplement leurs habitudes.

News Scan Book

Refonte web de Kapten
Opération PLS Kit de Daunat

1

2

3

4

5

Précédent Suivant