AIDES crée un virus sur Twitter pour propager l’amour

Par Nina S. le 18/04/2018

L'amour ou la mort ?

En France, il est encore désolant d’apprendre que 25 000 sont porteuses d’un virus sans le savoir. Ce virus, tout le monde le connaît mais il ne semble plus être assez alarmant. C’est pourquoi AIDES, accompagnée de TBWA Paris lance une campagne de « partage » sur Twitter avec le hashtag #ShareTheLove. Tout commence la veille avec un ensemble de tweets énigmatiques de plusieurs personnalités. Roselyne Bachelot, le groupe Brigitte, l’humoriste Yassine Bellatar, Cristina Cordula, la comédienne Océane Rosemarie et d’autres encore ont tweeté une illustration de personnes ayant des rapports sexuels en plein milieu urbain. Celle-ci ne semble pas être particulière car il s’agit seulement d’une illustration ludique de personnes ayant des rapports sexuels en plein milieu urbain. Un certain Henry Ian Vernon diffuse des images similaires qui s’agrandissent au fur et à mesure que les retweets s’additionnent. Parallèlement, le personnage inconnu envoie à toutes les personnes ayant utilisé le hashtag différents gifs de l’image qui s’agrandit. Le pourquoi du comment ? Partagez et vous saurez.

Vous avez retweetez l’amour, peut-être bien le sida aussi. Le partage de #ShareTheLove est en fait une approche métaphorique de la propagation du virus en France. La campagne fait subtilement la comparaison entre la rapidité de la diffusion d’un tweet et la rapidité de la répartition de cette maladie dont la guérison est toujours un mystère pour la médecine. Cette opération vise à la sensibilisation des spectateurs bien qu’aux premiers abords l’aspect orgie peut faire sourire. Un site est également mis en place pour vous mettre à l’abri d’Henry Ian Vernon, dont l’acronyme n’est autre que HIV.