Les séropositifs ont beaucoup de choses à nous transmettre

Par Anna L. le 23/11/2016

AIDES mène la vie dure aux idées reçues sur le VIH.

A la veille de la journée mondiale contre le sida, AIDES et son agence TBWA/Paris lancent la campagne « Révélation ». Le but ? Mettre en lumière une information capitale et encore trop peu méconnue du grand public. Aujourd’hui, grâce aux médicaments antirétroviraux une personne atteinte du VIH ne transmet plus le virus. Même en cas de relation non protégée. Le Sida aura sans aucun doute fait couler beaucoup d’encre et beaucoup d’inepties : la maladie des homosexuels, des drogués, des transfusés, des hétéros… Le plus triste c’est que malgré les avancées scientifiques, les préjugés demeurent.

À travers 4 visuels en noir et blanc photographiés par Mathieu César, cette campagne adresse au grand public ce message simple : « Les séropositifs sous traitement ont beaucoup de choses à nous transmettre. Mais pas le virus du sida. » Chaque visuel présente un couple faisant l’amour lors d’une activité sportive ou artistique : parachutisme, plongée sous-marine, danse et piano. L’un des deux est séropositif et transmet son savoir, son talent à son partenaire, pas sa maladie.

Cette campagne optimiste et esthétique vise à rompre avec les représentations larmoyantes qui touchent habituellement les séropositifs.

aides8

aides1

aides-2

aides3

Les visuels censurés pour Facebook

aides4

aides5

aides6

aides7

Crédits

News Scan Book

Prospective 2020
Bouchara, décocorico !
À l’heure du lait

1

2

3

4

5

Précédent Suivant