L’InVideo Advertising, nouveau standard de la publicité InStream ?

Par la Réclame le 07/12/2020

Temps de lecture : 4 min

Focus sur une offre publicitaire en ligne pleine de promesses.

Article sponsorisé par Sublime

Permettre un prolongement de l’expérience TV sur Internet tout en respectant l’expérience des vidéonautes, telle est la promesse des nouveaux formats publicitaires dits ‘InVideo’.

La croissance exponentielle de la vidéo au cours de la dernière décennie et l’engouement récent des internautes pour les formats enrichis et interactifs expliquent la prédominance actuelle de la vidéo, notamment au sein des contenus éditoriaux (plus de 80 % du trafic Internet en 2020*). La vidéo est devenue le format de prédilection de la publicité en ligne (42 % du display).

En effet, aujourd’hui un grand nombre d’utilisateurs privilégie Internet pour regarder des vidéos plutôt que la télévision. Certaines audiences ne sont d’ailleurs plus adressables en TV.

Pour suivre cette nouvelle donne, Sublime a choisi l’InVideo, qui est certainement le meilleur format pour toucher ces consommateurs de contenus vidéos par association avec ces derniers, tout en évitant d’être intrusif comme un pré-roll ou un mid-roll, et le tout sur un réseau de sites de qualité de broadcasters et de sites reconnus pour leur contenu.

À l’heure de l’émergence de l’Instream non linéaire, il nous semble important de faire le point et d’aborder les grandes tendances.

Instream / Outstream : on en est où ?

L’adoption de formats vidéo par les annonceurs reste partagée entre les formats In-stream (pre-roll, mid-roll & post-roll) et Outstream (dans lesquels on retrouve les formats in-read, in-picture, ou encore les Habillages incluant de la Video). En France, selon le dernier Observatoire de l’e-pub, l’Instream video a connu une croissance de 16% des investissements publicitaires. Mais face à l’intrusivité des formats In-stream et la rareté des inventaires premiums sur lesquels ils sont diffusés, une alternative aux pré-rolls et mid-rolls émerge sur le marché : l’InVideo.

L’InVideo combine non-intrusivité et environnement de diffusion qualitatif

Les formats InVideo viennent se placer en surcouche ou en habillage des vidéos éditoriales, sans aucune interruption de la consommation média des internautes. En effet, contrairement aux pré-rolls et mid-rolls, l’InVideo ne perturbe pas le visionnage de la vidéo, et peut à tout moment être fermé par l’internaute qui garde ainsi le contrôle. Un format qui répond donc aux attentes grandissantes des internautes et des annonceurs concernant l’amélioration de l’expérience publicitaire.

Le format InVideo offre également aux annonceurs de nouvelles opportunités d’emplacements qualitatifs, les inventaires In-stream de qualité étant de plus en plus restreints, avec un nombre important d’emplacements liés à du contenu généré par les utilisateurs – User Generated Content – de qualité variable. Aux formats In-stream traditionnels viennent donc s’ajouter ces nouveaux espaces de communication pour les marques.

L’InVideo favorise une plus grande synergie entre le contenu vidéo et la publicité

Le format Skinroll Video illustre parfaitement la synergie possible grâce à l’InVideo :

– L’internaute visionne une vidéo ; ici une interview de l’acteur Robert de Niro au sujet du film The Irish Man, contenu avec lequel il a a priori une affinité.

– Dans ce contexte d’attention de la part de l’internaute, le format InVideo d’un annonceur s’affiche ; ici celui de Netflix, plateforme hébergeant de manière exclusive ce film.

– L’annonceur bénéficie alors d’une synergie contenu-publicité hors pair, captant l’attention de l’internaute dans un contexte approprié, et facilitant l’action de la part de l’internaute, ici une potentielle souscription à Netflix.

L’InVideo offre de multiples possibilités créatives

Les possibilités de personnalisation des formats InVideo sont multiples et la synergie entre contenu et publicité peut être déclinée sous de nombreux formats. A titre d’exemple, le format Inkroll qui permet l’intégration d’un overlay interactif sur la vidéo, sans masquer le contenu. L’annonceur Apéricube bénéficie ainsi d’une visibilité et synergie hors pair avec le contenu vidéo présentant un grand Chef dans un contexte culinaire.

L’InVideo Advertising, ça performe ?

Finalement, ces formats plus respectueux de l’expérience utilisateur sont-ils satisfaisants en termes de performance ? La synergie contenu-publicité de l’InVideo fonctionne-t-elle ? Oui, à en croire les KPIs affichés.
En effet, ces formats qui n’interrompent pas le visionnage des internautes et bénéficient du contexte du contenu vidéo, affichent de très bons taux de visibilité et de performance, avec 90% de visibilité et un taux de fermeture particulièrement faible, reflétant l’acceptation des internautes.*

L’InVideo Advertising, une nouvelle norme ?

La section dite « In-Stream non linéaire » de la norme vidéo VAST4 était existante, mais peu exploitée. Le succès de l’InVideo l’a remise en avant et l’IAB France précise le positionnement de ce format dans son infographie sur les normes vidéo aux côtés de « l’instream linéaire » et de « l’outstream ».

La norme « In-Stream non linéaire » permet donc l’intégration d’une publicité pendant la lecture d’un contenu vidéo, ainsi qu’une meilleure compatibilité marché et ce, multi-device.

En savoir plus


Article sponsorisé par Sublime

*Performances basées sur un ensemble de campagnes diffusées via Adways

News Scan Book

Luko dévoile sa nouvelle campagne :

1

2

3

4

5

Précédent Suivant