Comment instiller la créativité à tous les niveaux de l’entreprise ?

Par la Réclame le 21/11/2019

L'innovation à grande échelle commence en interne.

Article sponsorisé par Sublime

Sublime est un acteur français de la publicité en ligne devenu international, reconnu pour ses formats impactants en desktop et mobile.

Dans un écosystème qui ne cesse de se renouveler à une allure folle, comment s’assurer de rester en bonne position sur le marché ? Cela ne vous surprendra pas : en faisant preuve de créativité. Et pour Sublime, cela passe avant tout par une créativité qui se diffuse en interne, bien au-delà des profils dits créatifs.

Sublime vous dévoile dans cet article invité, sa recette de la créativité à grande échelle :
 

Dans notre secteur, lorsqu’il s’agit de diffuser des campagnes publicitaires digitales premium, nous maîtrisons parfaitement la créativité. Que ce soit pour promouvoir les sports féminins ou la dernière série en vogue, nous sommes experts de la créativité à fort impact.

Comment alors l’exploiter à travers l’ensemble de l’entreprise et remettre la créativité au cœur de notre quotidien ?

L’approche créative, qui nourrit les histoires de marques inspirantes, est souvent limitée au sein des différents services de l’entreprise dont l’attention se porte davantage sur l’optimisation de la performance et l’efficacité des campagnes.

Sur un marché en évolution rapide, porté par une digitalisation croissante, les entreprises doivent constamment trouver des solutions pour s’adapter aux nouvelles tendances et outils, d’où l’importance de travailler de manière innovante. Et si les entreprises souhaitent continuer à prospérer, la créativité ne devrait pas se limiter à quelques départements ou secteurs.

Cultiver la diversité des talents

L’importance d’avoir des profils variés n’est pas une nouveauté, en particulier dans le secteur de la publicité. Construire un vivier de talents diversifiés est essentiel pour améliorer l’agilité et la compétitivité. Mais malgré toute l’attention actuellement accordée à la réduction des inégalités, le progrès reste lent. Les études montrent que 85% des jeunes diplômés autistes aux États-Unis ne sont pas en poste, et seulement 24 femmes sont directrices générales parmi les entreprises du Fortune 500.

Résoudre ce problème requiert une méthode de recrutement plus créative. Les entreprises doivent revoir leurs pratiques de recrutement en se plaçant davantage du côté candidat, en suivant chaque étape du processus afin d’identifier les facteurs qui pourraient être challengeants pour les candidats aux capacités ou besoins spécifiques. Chez Sublime, c’est exactement ce que nous essayons de réaliser. L’analyse de nos procédures de recrutement avait déjà révélé des barrières pour les femmes, notamment à travers de précédentes descriptions de poste écrites involontairement avec une inclinaison masculine. Nous travaillons aujourd’hui de façon à ce que les descriptions de poste soient plus inclusives, et nous nous engageons à identifier et éliminer tout obstacle potentiel à la diversité des talents.

Construire des ponts créatifs

À l’heure de l’agilité, de la pression pour des délais de réalisation de plus en plus courts, d’un environnement économique instable, il est bien connu que la division freine la performance. Pourtant, cette idée est rarement appliquée aux organisations dans leur globalité. Hormis une collaboration occasionnelle entre les équipes marketing et produit, la majorité des départements fonctionnent de façon isolée et encore en silo. Il y a de ce fait peu d’opportunités pour retravailler les procédures existantes, rafraîchir la stratégie, et développer la créativité.

La meilleure solution est la plus évidente : l’union. En revanche, l’application s’avère, en pratique, légèrement plus complexe. Sur le papier, dans une même organisation, chaque service devrait œuvrer dans une même direction, vers les objectifs fixés par le Comité Exécutif. En pratique, cela reviendrait à remplacer les multiples ordres du jour, souvent incompatibles, par un seul ensemble d’objectifs globaux. ll est également important de favoriser la collaboration. À titre d’exemple, Sublime invite l’ensemble de ses collaborateurs, qu’ils soient intégrés à l’origine dans les équipes commerciales, tech, marketing, produits, studio créatif ou service client, à échanger de façon régulière et à collaborer dans le cadre d’un Labo Créatif. Ce groupe de travail indépendant sur la base du volontariat a été mis en place pour répondre aux challenges autour de l’innovation et constamment développer de nouvelles idées autour de nouveaux formats publicitaires. Pour aller plus loin, les entreprises peuvent suivre l’exemple de Microsoft, qui permet à ses employés de réunir leurs compétences au travers de hackathons ; le dernier ayant mené au développement de l’Adaptative Controller, première manette adaptée au handicap.

Accorder davantage de liberté

Enfin, venons-en à l’inéquation entre ce qui est attendu des professionnels de la publicité et la façon dont beaucoup travaillent encore. Nous voulons que les employés réfléchissent de façon créative et sortent de leur zone de confort, afin de délivrer des idées disruptives qui capteront l’attention de l’audience, mais nous leur demandons aussi de travailler pendant les heures standards (voire plus), assis à leurs bureaux. Ces limitations sont non seulement en contradiction avec un état d’esprit créatif – 12% des employés seulement sont les plus inspirés lorsqu’ils sont sur leur lieu de travail – mais elles augmentent également la probabilité de burnout.

Pour remettre en question son regard, et suspendre les jugements automatiques qui reviennent à tuer la créativité, il faut pouvoir permettre que des idées étonnantes et insaisissables, souvent qualifiées d’impossibles puissent émerger. De façon pratique, cela demande aux entreprises de repenser l’espace et l’organisation du travail. Par exemple, permettre aux employés de changer de place régulièrement, ou pouvoir changer d’emplacement physique de bureau. Faciliter les discussions au lieu de s’envoyer des mails ou des slacks. Ou par exemple proposer de la veille quotidienne à travers les outils de communication interne. Il faut aussi repenser le format des réunions de travail pour prendre le point de vue d’autres équipes et permettre des « vis ma vie » réguliers. Afin de faciliter des nouveaux rythmes dans le travail, offrir par exemple des cours de yoga hebdomadaires gratuits au sein de notre siège parisien aide nos employé(e)s à se détendre et renforce cet équilibre.

La créativité est déjà un pilier majeur de la publicité. Mais l’originalité ne devrait pas se limiter aux publicités elles-mêmes. Pour éviter de réutiliser les mêmes stratégies encore et encore et puiser dans un réservoir d’idées toujours plus restreint, les entreprises doivent utiliser leur capacité de réflexion créative pour revoir entièrement leur business. Du recrutement à la génération de concepts en passant par les conditions de travail, tout ce qu’une « entreprise créative » réalise devrait être destiné à favoriser la diversité, l’innovation, et par extension, un succès durable.

Pour en savoir plus sur la créativité digitale à grande échelle :

Découvrez la galerie de formats publicitaires de Sublime

 


Article sponsorisé par Sublime

News Scan Book

Osez les produits tripiers
Le Fabuleux Noël de Picard

1

2

3

4

5

Précédent Suivant