La blockchain booste les performances des campagnes en ligne de Toyota

Par Xuoan D. le 19/10/2018

Encore peu appréhendée par le commun des mortels, la blockchain promet d’être la prochaine révolution numérique majeure. Pour beaucoup, elle apportera autant de bouleversements sociétaux que la démocratisation d’Internet. Ce support technique, sur lequel repose notamment le Bitcoin et les monnaies numériques, peut être déployé dans de très nombreux domaines, pour une multitude d’applications : banques et assurances, votes, médias… et publicités en ligne.

Le constructeur japonais Toyota et l’agence Saatchi & Saatchi se sont associés avec la startup Lucidity pour lui emprunter son « protocole blockchain de publicité en ligne » afin d’introduire plus de transparence dans les campagnes de l’industriel. Une démarche aussi concluante que fructueuse puisque les performances de Toyota ont augmenté de 21% grâce à cette campagne optimisée par Lucidity, détaille un communiqué. Ces performances ont été calculées en comparant les emplacements non optimisés avec les placements optimisés par Lucidity, avec pour objectif de générer des conversions vers des visites de sites qualitatives.

La plateforme Lucidity peut identifier les anomalies de données résultant d’activités suspectes telles que l’usurpation de domaine ou le trafic de robots. Dans le cadre de la campagne Toyota, Lucidity a pu mettre en liste noire les sites et les applications présentant des niveaux d’impression et de clics élevés afin de transférer le budget vers des sites plus performants et d’éviter les dépenses inutiles. Vous pouvez ainsi orienter vos dépenses de manière à maximiser le retour sur investissement« , assure Lucidity.

Autrement dit, la blockchain pourrait venir faire le ménage dans le secteur – opaque – de la programmatique (voire notre interview minute de Claude Spasevski, directeur général de Sizmek en France, Programmatique : définition et défis d’un DSP), en y apportant plus de confiance et de transparence. Confrontés à la fraude et à ses (trop) nombreux intermédiaires prélevant chacun leur marge, les marques et annonceurs peinent à déterminer la manière dont leur budget est dépensé.

Un enjeu de taille puisque l’industrie automobile est un poids lourd du marché de la publicité dans le monde : rien qu’en 2018 aux États-Unis, cette industrie représente pas moins de 13 milliards d’euros de dépenses en publicités digitales.

« Jusqu’à présent, il n’y avait aucun moyen de vérifier avec transparence ce qu’il se passait derrière un achat programmatique, souligne Nancy Inouye, directrice de la communication marketing chez Toyota. Nous cherchions depuis longtemps l’innovation dans la blockchain, mais nous n’avions aucune solution fonctionnelle jusqu’à maintenant. Nous sommes ravis de lancer des campagnes en direct et sur le marché avec Lucidity. » Toutefois, si la transparence est salutaire pour éviter la fraude, il paraît peu probable que les annonceurs soient enclins à livrer à la concurrence le montant de leurs dépenses.

S’il s’agit de la toute première campagne de publicité en ligne à base de blockchain, ce n’est pas la première fois que Toyota fait appel aux nouvelles technologies : pour promouvoir sa nouvelle Toyota Mirai, la firme nippone avait présenté un spot dont les accroches étaient en grande partie rédigée par l’intelligence artificielle d’IBM, Watson. Cette nouvelle incursion dans le numérique ne fait que renforcer son image de marque innovante.

Pour rappel, la technologie blockchain est un protocole qui stocke et transfert de la valeur (crypto-monnaies) ou des données via Internet de façon transparente, sécurisée, non modifiable et décentralisée, à l’image de la blockchain bitcoin. C’est un système de consensus distribué, en ce sens que le registre d’information est partagé – en temps réel – entre tous les membres. La confiance est basée sur le consensus collectif et la transparence des comptes. C’est un système qui fonctionne donc en parfaite autonomie, tout en restant inviolable si son algorithme a été bien conçu. En effet, près de 10 ans après sa conception, la blockchain du Bitcoin n’a jamais été hackée.

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant