Chief Product Officer dans l’adtech : c’est quoi son job ?

Par Thibault D. et Xuoan D. le 12/10/2017

Avec ''C'est quoi son job ?'', focus sur les métiers qui feront la com de demain.

L’adtech française a le vent en poupe en étant le moteur de la création de nombreuses startups, générant des investissements notables. Rien qu’en 2016, on relevait plus de 35 levées de fonds dans les secteurs de l’adtech et la martech. Le monde de l’achat média s’est ainsi grandement « adtech-isé » sous l’impulsion de ces initiatives qui rêvent toutes d’atteindre une taille critique, suivant les pas d’une société internationale comme Criteo.

Le succès de l’adtech a créé des besoins dans de nouveaux postes au sein des entreprises éditrices de solutions liées à l’achat média digital. Par exemple, les Product Owners ont à la fois un profil technique et marketing, capables de comprendre les enjeux de ces deux univers et d’imaginer les technologies adaptées aux problématiques qui en découlent. Sous la direction du Chief Product Officer, ils jouent un rôle charnière entre l’entreprise et sa clientèle, devant un piston d’activation du business de l’adtech.

Pour ce nouveau « C’est quoi son job », la Réclame dresse le portrait du Chief Product Officer, ou CPO. Quel est son périmètre d’intervention ? Quelles sont les qualités d’un bon CPO et comment peut-il les valoriser en entreprise ? Autant de questions qui trouvent leurs réponses grâce à Pierre Wurmser, Chief Product Officer de S4M.
 

Qu’est-ce qu’un·e chief product officer dans l’adtech ?

Pierre Wurmser : Il faut déjà différencier les Chief Product Officers – ou CPO – à profil technique et à profil marketing. Dans l’adtech, les CPOs sont le plus souvent des profils à compétences techniques. Dans ce cas, le CPO va donc être la courroie de la société éditrice de logiciel publicitaire : il va être le principal relais, avec une équipe de Product Owners – ou PO – entre les clients et les équipes techniques de sa société. L’équipe Produit va ensuite concevoir fonctionnellement et visuellement le produit afin de répondre au mieux aux besoins des clients. Main dans la main avec la DSI, l’équipe Produit va organiser un « backlog » : une liste de fonctionnalités au sein d’une « roadmap » avec des jalons qui seront les dates de livraison des différentes fonctionnalités de la suite produit. L’équipe Produit va ensuite suivre le développement de ces fonctionnalités, les tester avant mise en production puis accompagner le Marketing afin de créer les offres correspondantes.

Pour résumer, le département Produit est client de la DSI, et ses clients sont tous les services de la société ainsi que les clients eux-mêmes !
 

Sur quels types de projets intervient un·e chief product officer ? Et à quel moment ?

PW : Le CPO va être le leader fonctionnel de tous les produits technologiques de la société, essentiellement vendus en SaaS. Concrètement dans l’adtech, cela veut dire concevoir et faire évoluer un adserver, un DSP, un SSP, une DMP…
 

Comment devient-on chief product officer ?

PW : Cela dépend encore une fois du type de CPO… Dans le cas du profil technique, on accède à un tel poste via des études d’ingénieur en informatique avec une expertise fonctionnelle et business spécifique acquise lors de l’expérience professionnelle.

J’ai moi-même une formation dans le génie logiciel et ai occupé la fonction de lead développeur par le passé, pour ensuite bifurquer sur des postes en contact avec le client. Le CPO allie parfaitement ces deux compétences : commerciale et technique.
 

Un conseil pour être un·e bon·ne chief product officer ?

PW : Être curieux. Les nouvelles technologies évoluant très vite, il faut être capable de se remettre à jour et en question constamment afin de rester à la pointe !
 

Quels sont les enjeux et difficultés de ce poste ?

PW : Les enjeux sont importants car toute la stratégie commerciale repose sur l’équipe Produit. Un besoin mal identifié, des fonctionnalités mal priorisées ou qui sortent en retard peuvent gravement impacter la croissance d’une société.

De plus, les priorités, comme la technologie, évoluent rapidement. Il faut donc garder la souplesse nécessaire afin de pouvoir s’adapter très rapidement à de nouveaux besoins du marché.
 

Quel est le salaire d’un·e chief product officer ?

PW : Les salaires pour les postes de CPO sont très variables en fonction du type de société, de la taille de l’équipe Produit et de l’expérience. C’est globalement équivalent à un poste d’ingénieur du même niveau.
 

Vers quoi ce poste peut-il évoluer ?

PW : Le CPO est polyvalent de par la nature de son poste. Il peut donc occuper des rôles au sein du Service clients, de la DSI, du Marketing… Et dans le secteur des nouvelles technologies il peut aussi avoir envie de lancer sa propre startup !

News Scan Book

Tribute To Tribe #1
Place au commerce !
SuperSoirée

1

2

3

4

5

Précédent Suivant