Confinement : les USA utilisent la pub mobile pour surveiller les déplacements

Par Antoine D. le 01/04/2020

Temps de lecture : 2 min

Welcome to Black Mirror.

Comme de nombreux dirigeants occidentaux, Donald Trump n’a pas pris au sérieux la menace du Covid-19. Le pays de l’oncle Sam est aujourd’hui le premier foyer mondial du virus. Il y a deux jours, les USA dépassaient le seuil des 100 000 cas sur son territoire dépassant ainsi la Chine, d’où le virus est parti en novembre dernier et l’Italie, épicentre en Europe.

Pour lutter contre la propagation du virus, certains états ont opté pour des mesures de confinement. En plus de ces mesures, le pays a décidé de suivre les déplacements de ses habitants grâce à la publicité en ligne afin de s’assurer que le confinement est bien respecté par tous.

Digne d’un épisode de la série Black Mirror, ce ne sont pas les opérateurs téléphoniques qui fourniront les données, comme en Suisse, mais bien les régies publicitaires mobiles. Ces régies ont en effet accès à de telles données, comme le révèle le Wall Street Journal, et les transmettront donc aux collectivités locales.

Le but de cette décision est de contrôler le respect du confinement par les habitants. Alors que le gouvernement américain assure que les données transmises grâce à la publicité en ligne seront anonymes, elles permettront de surveiller plus de 500 villes des États-Unis. Enfin, la base de données créée pour l’occasion permettra notamment l’intervention des forces de l’ordre sur les lieux de rassemblements.

L’utilisation de ces données remet sur la table la question des données personnelles et de la vie privée. En France, l’opérateur mobile Orange a communiqué à l’Inserm les statistiques des déplacements en France pour mieux modéliser l’expansion de l’épidémie sur le territoire, notamment après le fameux exode des urbains. Ces données n’ont cependant pas pour but de suivre chaque habitant individuellement.

News Scan Book

On gagne toujours à lire la PQR

1

2

3

4

5

Précédent Suivant