Heineken s’amuse des stéréotypes de genre dans sa dernière campagne

Par Élodie C. le 12/02/2020

Temps de lecture : 2 min

Et toujours pas de "bières pour femmes".

Qui a dit que la bière était une boisson masculine ? Les stéréotypes ont la vie dure, pourtant un simple tour dans un bar vous montrera que cette boisson n’a aucun genre, tout comme les cocktails et le vin. Toutefois, pour courtiser les femmes, les alcooliers se risquent à inclure des goûts fruités et des design supposément plus féminins pour leur plaire. Ce qui donne quelques aberrations comme le rosé-pamplemousse, la version femme du whisky Johnny Walker (Jane Walker) à l’occasion du mois de la femme, et les fameuses “bières pour femme” à l’instar de l’Aurosa, de la bière Karla par le brasseur allemand Karslberg (à ne pas confondre avec le Danois Carlsberg évidemment) et du cider Charli par Heineken au début des années 2000.

Avec « Cheers to all », conçue par Publicis Italie, Heineken entend rappeler qu’une bière est pour celui ou celle qui la commande, ni plus ni moins : la campagne met ainsi en scène différentes histoires de bars dans lesquelles le serveur se trompe toujours au moment de servir un cocktail et une bière à deux personnes de sexe opposé. Le champagne ou le cocktail est bien évidemment présenté à la femme, avant que les boissons ne soient échangées. 

Pour Blanca Juti, responsable des affaires commerciales chez Heineken, la campagne vise à « briser les stéréotypes, dans les deux sens. Il n’y a aucune raison pour que la bière soit destinée aux hommes et les cocktails aux femmes. Les boissons n’ont pas de sexe. Nous voulons montrer une image de la société qui soit vraie et traite les gens de la même manière.

Elle ajoute : “Cette publicité est une image réelle de la réalité, nous n’avons rien eu à ajouter. Quand vous la regardez, vous souriez parce que c’est quelque chose qui nous est tous arrivé. C’est en cela qu’elle résonne.

Pour autant, les stéréotypes de genre ne sont pas le nouveau territoire d’expression de la marque prévient-elle, Heineken l’a d’ailleurs déjà brillamment visité en 2016 avec la campagne brésilienne « The Cliché » et Walkin fridge en 2009.

News Scan Book

Personne ne parle de Heetcherisation

1

2

3

4

5

Précédent Suivant