Diesel se lance dans la Hate Couture avec Nicki Minaj

Par Élodie C. le 19/09/2018

Diesel poursuit sa célébration des différences et son ode à l’imperfection. Après la très remarquée campagne « Go with the flaw » (deux films à la rentrée 2017 et en janvier 2018), Diesel fait place à la « Hate Couture » en marge de la Fashion Week.

Les haters pullulent sur les réseaux sociaux. Planqués derrière leur écran, ils inondent les plateformes de leur venin. Diesel prend le parti de révéler les véritables commentaires haineux reçus par les modèles de sa campagne : de l’exubérante chanteuse Nicki Minaj, au mannequin « curvy » Barbie Ferreira en passant par le rappeur Gucci Mane et l’acteur Tommy Dorfman, ces personnalités ne laissent personne indifférent. Pas question de s’émouvoir de ces insultes, elles se portent ici comme la lettre écarlate, au vu et au su de tout le monde, tel un emblème : « The more hate you wear, the less you care. » Le ton ironique et volontairement provocateur du film est accentué par sa bande-son aussi douce que frivole, I wanna be loved by you, revisité par Sizzer (auteurs Bert Kalmar, Harry Ruby et Herbert Stothart).

Avec cette nouvelle campagne, Diesel poursuit son militantisme en faveur des « marginaux », et se positionne simultanément comme une marque qui se fiche des conventions. Il n’y a qu’à se remémorer sa dernière collab’ avec « le meilleur kebab de Berlin » pour s’en convaincre…

News Scan Book

Les mauvaises raisons de donner

1

2

3

4

5

Précédent Suivant