Joute verbale entre deux femmes pour la dernière pilule du lendemain

Par Iris M. le 17/04/2023

Temps de lecture : 2 min

Un plan B pas forcément agréable, mais dont on peut rire avec Julie.

Les opinions sur la pilule du lendemain sont variées. Irresponsable, contre-nature, risquée, pour les filles faciles ; tant de préjugés que vise à réduire à néant Julie Care, une marque de contraception américaine qui propose une pilule du lendemain au nom de la marque, Julie. Cette dernière campagne vise à normaliser le fait de parler de contraception sans préjugés et avec humour, malgré le fait que ce soit généralement un sujet tabou.

Aux États-Unis, la montée de la droite extrémiste et du mouvement pro-life est une véritable menace pour la liberté sexuelle des Américains, et principalement pour celle des femmes, qui subissent les conséquences directes de ces législations de plus en plus strictes. Dans un pays où l’avortement n’est assuré de rester légal que dans 20 États sur 50, les trentes autres étant soit indécis, soit pour le faire interdire dès que possible, les mesures de contraception préventives et la pilule du lendemain – pour l’instant maintenue légale – sans prescription et facile d’accès sont essentielles.

Et c’est d’ailleurs le point principal de cette marque : la simplicité. L’objectif de Julie Care est de faciliter la discussion autour du sujet de la contraception, l’accès à ces pilules du lendemain, leur achat et leur utilisation. Cependant, le point de cette campagne spécifique est la honte. Ce spot vidéo vise à normaliser le fait d’être une jeune adulte sexuellement active et de devoir utiliser des contraceptifs.

Dans ce film, on nous montre deux jeunes femmes dans une allée de supermarché, toutes deux voulant acheter la dernière pilule du lendemain du rayon. Cependant, quand elles veulent se saisir de la boîte, elles se rendent compte qu’il n’en reste qu’une et qu’elles sont deux à en avoir besoin… S’ensuit un florilège d’arguments montrant que le partenaire de l’une est encore plus inapte à avoir un enfant que celui de l’autre, sans qu’aucune n’en démorde. Jusqu’à l’heureuse fin que nous ne vous dévoilerons pas. 

Julie aime décidément briser les codes – en effet, cette campagne a été produite sans agence, simplement écrite et dirigée par Esther Povitsky, actrice, scénariste et amie d’un des cofondateurs de la marque. Quant aux acteurs, on retrouve Bria Vinaite, Hayley Law et Chris Chang.

Une campagne qui vise certes à vendre un produit, mais qui a également une vertu éducative, potentiellement à destination des jeunes Américaines.

News Scan Book

Sanytol, Ça Nytol !

1

2

3

4

5

Précédent Suivant