I AM TRASH, le premier parfum issu des déchets de la parfumerie

Par Élodie C. le 12/10/2018 - Agence : Ogilvy Paris

Campagne 100% recyclée.

Rose centifolia, tubéreuse, jasmin, fleurs blanches, mais aussi néroli, ylang-ylang, patchouli, fruits et autres essences boisées sont quelques une des – rares – matières premières utilisées dans la fabrication d’un parfum. Un kilo d’absolu de jasmin par exemple, un concentré de haute qualité, nécessite plus de 600 kg de fleurs et peut atteindre les 70 000 euros. C’est dire si le gaspillage est proscrit.

Le parfumeur État Libre d’Orange lance, en partenariat avec , le premier parfum réalisé à partir des déchets de la parfumerie : I AM TRASH, Les Fleurs du déchets.

La vidéo promotionnelle est unique dans l’univers de la parfumerie où tout n’est que luxe et volupté, désir et images ultra léchées. Le clip montre ainsi des écorces et fruits en décomposition être dégustés par des vers pour ensuite venir nourrir la terre. De nouvelles pousses apparaissent et donnent naissance à de somptueuses fleurs. « Trash, but never waste » clame la publicité.

Les matières premières ne sont pas les seules à être recyclées puisque la campagne d’affichage est également « made from trash« . Ogilvy Paris est allée fouiller dans les archives de la marque pour en extraire d’anciennes affiches et les relooker aux couleurs de la nouvelle fragrance. Ces 6 visuels originaux auront également leur déclinaison GIF pour les réseaux sociaux.

Pour les curieux, I AM TRASH est composé d’essence de pomme, de rose absolue et de Cèdre de l’Atlas recyclés, mais aussi de fraises garriguettes et d’oranges amères.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme« .

News Scan Book

Dagobert remporte Big Fernand

1

2

3

4

5

Précédent Suivant