Et si Shazam servait à détecter les attaques de missiles en Syrie ?

Par Louise B. le 04/07/2017

Tomahawk, Kalibr, Iskander… Shazam connait la chanson.

La guerre civile en Syrie engendre la mort de nombreux innocents due à l’absence d’alertes qui ne leur permet pas d’évacuer à temps. Pour mettre fin à cette tragédie, les étudiants de la Miami Ad School Bombay et de la Miami Ad School Berlin ont imaginé un projet innovant : le Sonic Mesh. Le concept? À partir de capteurs acoustiques installés autour de zones touchées par la guerre syrienne, les civils pourraient être alertés de l’arrivée de drones ou de missiles. Ces récepteurs sont alimentés par l’énergie solaire et communiquent un danger potentiel grâce à une app conçue à partir de Shazam, et ayant préalablement enregistré des dizaines de bruits de missiles. Au vu du manque d’infrastructures, cette application ne nécessiterait pas de réseau cellulaire ou de réseau wifi, grâce à un réseau pair à pair.

Ce projet a été shortlisté dans la catégorie Future Lions des derniers Cannes Lions.. Une initiative pertinente et porteuse d’espoir, malgré qu’elle soit fictive, car elle mettrait en avant le domaine de compétence de Shazam pour une cause internationale.

News Scan Book

Biocoop : le glyphosate, ça va
La marque employeur du Groupe TF1

1

2

3

4

5

Précédent Suivant