John Lewis célèbre l’énergie destructrice des enfants et suscite la polémique

Par Élodie C. le 15/10/2021

Temps de lecture : 2 min

Puisqu’il propose une assurance pour ça.

À l’approche des fêtes de fin d’année, la publicité de Noël de John Lewis est presque aussi attendue que Noël lui-même. Peu le savent, mais l’enseigne propose également des assurances habitation. 

En 2016, accompagnée par l’agence Adam & Eve DDB, la marque présentait Tiny Dancer qui voyait une petite fille danser sur un titre de Elton John et manquant à chaque pas de bourrée de ravager l’intérieur de sa maison.

Cette année, pour varier, c’est un petit garçon qui exprime toute sa créativité destructrice au sein de son doux foyer, se pavanant sur Edge of Seventeen de Stevie Nicks après avoir chaussés robe, talons et accessoires, laissant le reste de sa famille bouche bée. 

« Il est bon d’avoir une assurance habitation qui suit le rythme de votre vie, avec des options supplémentaires pour protéger les choses que vous aimez, afin que vous puissiez vivre le moment présent, a expliqué la marque dans un communiqué. D’un prix raisonnable et conçu avec soin, notre couverture couvre les accidents et les imprévus. Ainsi, vous êtes libre de vous asseoir, de vous détendre et de laisser la vie suivre son cours ».

Outre l’effroi que la « danse » de ce diable de Tasmanie procure (le respect est mort), le film Let Life Happen réalisé par Tom Kuntz a suscité la polémique en ligne, expliquant la majorité d’avis négatifs de la vidéo YouTube (3,9K vs 1,8k de pouce levé). Les internautes tancant à la fois le sexisme de la vidéo (le garçon qu’on laisse s’exprimer, la petite fille forcément sage et douce qui colorie dans son coin), le wokisme opportuniste, le privilège des hommes, l’égotisme, le manque de considération du garçon, ou encore le fait que les dégâts causés intentionnellement par l’enfant ne seraient pas couverts par l’assurance.

John Lewis a tenté d’éteindre la polémique via communiqué en expliquant que l’enfant ne ravage pas intentionnellement l’intérieur de sa maison et n’est pas conscient de la conséquence de ses actes.

News Scan Book

Livre blanc : l’habitat de demain
Lorina : “Joyeux Cocktail”
Gain de budget : Groupe Optic 2000

1

2

3

4

5

Précédent Suivant