Tout ce que l’on aurait pu vous annoncer pour le 1er avril

Par Élodie C. le 01/04/2021

Temps de lecture : 7 min

En 2021, l’improbable devient probable ?

Improbable. Comme l’année totalement singulière que l’on a tous vécue. Et pourtant. Improbables, les situations inédites que la pandémie a engendrées. Improbable, ce qui nous attend encore ? Si Voltswagen ne verra jamais le jour (tout juste un coup marketing mal dosé), 2021 a encore de quoi nous surprendre. Plutôt que de se complaire dans l’attentisme, anticipons dans un esprit léger ce qu’il pourrait advenir de plus improbable au secteur du marketing et de la communication en 2021. Mais avec la folle période que nous vivons, qui sait ? Bienvenue en Adsurdistan.

Les improbables 

Un couvre-feu publicitaire à partir de ce vendredi ! Aucun spot télévisuel faisant référence à une activité hors domicile ne sera diffusé après 19 h pour ne pas inciter les Français.e.s à sortir après le couvre-feu. L’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (A.R.P.P), chargée de faire respecter cette nouvelle mesure gouvernementale, réfléchit également à une censure ponctuelle des campagnes en ligne et sur les réseaux sociaux. (Clémence Ménard — planneuse stratégique)

Mettre le marketing et la communication en confinement, pour en finir avec la crise bullshitaire. (Fanny Camus Tournier — Ogilvy)

Que l’on puisse commercialiser un peu d’espace dans l’espace, sur Mars. (Christophe Neyret — Marcel)

L’introduction d’une « confinement week » une fois par an (préemptée par une marque ?) en mode « on l’a déjà fait pendant plus d’un an, ça a fait du bien à la planète, refaisons le une fois par an », mais cette fois-ci dans le seul et unique but de réduire notre impact écologique. (Paul Marty — HEREZIE)

Notre espace de travail étant devenu virtuel, plusieurs de nos prochains pitches de l’année sont organisés dans des îles-bureaux sur Animal Crossing. (Olivier Vigneaux — BETC Fullsix)

2021 sera askip Décalecatan, Décalecatan, Ohé Ohé. (Stéphanie Decombe — Kewl l’agence créative de Konbini)

Le propriétaire de l’Olympique de Marseille rachète WPP. Record historique pour Havas et Publicis à la bourse de Paris. (Youri Guerassimov & Gaëtan du Peloux — Marcel)

Les vidéos arrêtent de laguer dans Zoom et TEAMS. (Dimitri Guerassimov — VMLY&R)

On décide de représenter en communication les millennials avec des cheveux qui ne sont pas bleus. (Jean Allary — Artefact)

Les Français se comportent enfin comme dans les tribunes des publicitaires. Ils consomment « beaucoup moins, mais beaucoup mieux ». Ils épluchent les chartes éthiques des entreprises avant d’acheter. Adieu, Amazon, Nike, Netflix, pas assez « Good ». De toute façon, ils ne sont plus sensibles au prix : ils veulent du Bon et du Beau. Ils ne jurent plus que par la Grande épicerie du Bon Marché et s’abonnent tous à Vanity Fair. (Vincent Balusseau — Audencia) 

Une personne ayant répondu « oui tout à fait » à une étude en ligne lui demandant « Êtes-vous prêt à payer plus pour un produit éco-conçu, bio, sain et responsable ? », se retrouve quelques heures après à faire ses courses et aie l’inconcevable malhonnêteté intellectuelle de sélectionner ses achats en fonction des prix et des promos. (Clément Scherrer — Buzzman)

La disparition de la phrase « You’re are on mute ». Sans doute la phrase la plus prononcée au monde en 2020. Le t-shirt doit déjà exister quelque part. (Cécile Lejeune et Dimitri Guerassimov — VMLY&R) Effectivement, NDLR.

Enfin, que l’on n’entende plus « Je vous parlais, mais j’avais mon micro fermé. » (Christophe Neyret — Marcel)

Le courrier postal est le moyen de communication qui va exploser en 2021 ! Eh oui, quand chacun est chez soi, on est facile à trouver. Mais attention, fini le prospectus à rallonge et les couleurs criardes. Ici, les marques vont révolutionner d’idées créatives et surtout écologiques, pour faire de vos boîtes aux lettres the new place to be. » (Fabienne Fiorucci — Dare.Win)

Cette année, le marketing et la communication seront érigés au rang d’Art — parce que la science a vachement moins la côte quand même. (Étienne Feroul — Kewl / Konbini)

Pour faire respecter les gestes barrières, le Ministère de la Santé et des Solidarités demande à toutes les applications de rencontre (Tinder, Bumble, Happn…) de limiter les interactions des utilisateurs et utilisatrices ne portant pas de masque sur leurs photos de profil. Cette nouvelle réglementation entrera en vigueur ce lundi 5 avril et sera annoncée par une campagne en collaboration avec l’influenceuse Léna Situation. La diffusion est prévue via TikTok, Instagram et les applications de rencontres elles-mêmes. (Clémence Ménard — freelance)

Dans un monde où les marques font de la politique et où les politiques se voient comme des marques, j’ai cru comprendre que Debout La France avait approché Les Danettes de Danone pour un partenariat :) (Céline Choueri —Altmann + Pacreau)

Cannes officialise la création des « Covid19 Lions » pour son édition 2021 : les organisateurs du festival précisent : « plus engagées et désintéressées que jamais, les agences se sont vraiment donné du mal cette année pour contribuer au bien-être de l’humanité et à la lutte contre la pandémie : manifestos altruistes dans la presse, activations larmoyantes et autres tweets rigolos, elles n’ont pas ménagé leurs efforts. Il nous semblait normal de les célébrer. » Pour découvrir les sous-catégories (la rédaction a notamment remarqué celle de la « meilleure utilisation d’images stock avec des gens masqués ») rendez-vous sur le site du festival. (Nicolas Levy — Steve)

Les agences de publicité finissent par se décider à miser sur le digital. (Jean Allary — Artefact)

Amazon se lance dans la publicité grâce à l’IA. Dorénavant, les annonceurs pourront se faire livrer une campagne 360 en moins de 24 h, pour beaucoup moins cher qu’une agence traditionnelle. (Youri Guerassimov & Gaëtan du Peloux — Marcel)

En 2021, les services achat cessent de penser que tout ce qui est digital ne coûte rien voire peut être offert. (Sophie Noël — Heaven)

Les influenceurs deviennent de constructifs collaborateurs, qui partagent leur donnée et acceptent de discuter la nature des contenus qu’ils fabriquent (Jean Allary — Artefact)

En 2021, tout le monde réalise que le contenu n’est pas la clé de la réussite en social media. (Sophie Noël — Heaven)

On a retrouvé Keyser Söze grâce à la data et à la publicité ciblée. (Youri Guerassimov & Gaëtan du Peloux — Marcel)

Des compétitions rémunérées et transparentes. Rémunérées avec de vrais livrables, un film et trois affiches. Rémunérées au temps passé avec des propositions mises en ligne permettant ainsi à tout le monde de voir ce que chacun a fait. Sans tricherie ou agence qui investit plus qu’une autre.

C’est cet épisode de Mad Men, avec un annonceur coréen. Sterling Cooper fait croire qu’ils réalisent une maquette filmée, les autres agences font de même et finalement Don Draper se pointe sans avoir rien fait et dit : « J’ai appris que tous nos concurrents n’avaient pas respecté la règle, c’est un scandale ! » Le client se sent donc un peu obligé de lui confier le budget. Aujourd’hui, c’est ça, il y a une telle disproportion dans les appels d’offres entre les grandes et petites agences… (Gabriel Gaultier — Jésus et Gabriel)

En 2021, le respect devient une valeur fondamentale des relations humaines dans le monde en général et de la communication en particulier, au sein des agences et plus globalement des entreprises, mais également entre l’annonceur et son agence. (Sophie Noël — Heaven)

Y’en qui disent qu’en 2021, on aura plus besoin d’appels d’offres pour convaincre. (Stéphanie Decombe — Kewl / Konbini)

Notre métier regagne enfin en valeur et redevient sexy et les gens arrêtent de penser que la publicité « ça fait chier ». Cela peut arriver, grâce à la prise de conscience que la communication va créer la relance. Improbable et utopique en 2021, possible pour 2022 ? (Cécile Lejeune et Dimitri Guerassimov — VML&YR)

Mêmes niveaux de salaires, bonne répartition hommes-femmes à la direction des entreprises, évolutions professionnelles équivalentes, en 2021, le secteur du marketing et de la communication devient le premier secteur d’activité en France où l’égalité des sexes est réelle. (Alexandra Servant Rony — Gyro)

L’urgence écologique devient le sujet de conversation n° 1 supplantant le Covid. (Sophie Noël — Heaven)

En 2021, la loi Pacte va encore plus loin et circonscrit l’usage de la publicité à valoriser les comportements, produits ou services ayant un impact social et environnemental positif. (Alexandra Servant Rony — Gyro)

Le plus improbable serait que finalement 2021 ne soit pas le moment idéal pour « tout remettre à plat. (Christophe Neyret — Marcel)

La chose la plus improbable actuellement est qu’on puisse tous se voir en physique, comme avant. (Dimitri Guerassimov — VML&YR)

Publicis est racheté par Havas… (un dirigeant d’agence sous couvert d’anonymat)

Une grosse bamboche à Cannes. (Christophe Neyret — Marcel)

News Scan Book

Ça bouge chez Nouveau Monde !
Equans, Proud to make it real

1

2

3

4

5

Précédent Suivant