Pourquoi il ne faut pas offrir des fleurs et du parfum à la Saint-Valentin

Par Claire D. le 13/02/2017

Temps de lecture : 1 min

Rien de tel qu'un bouquet d'organes génitaux pour déclarer sa flamme.

Dans ces deux spots, Visa et l’agence Impact BBDO retracent l’origine des cadeaux traditionnels de la Saint-Valentin. Quelques recherches sur les fleurs suffisent à rappeler qu’il s’agit d’organes reproducteurs végétaux sectionnés, qu’on s’amuse à renifler ; ou bien même que la plupart des parfums sont avant tout fait d’extraits d’excréments et de glandes animales. Sous cet angle, le 14 février a rarement été aussi peu glamour.

Cette opération de remise en contexte permet à l’annonceur de pointer combien nous ne réfléchissons plus aux cadeaux que nous faisons pour la Saint-Valentin. Pour briser cette tradition insensée, Visa propose sa carte cadeau prépayée, une manière de faire plaisir à coup sûr. Et ainsi de rester en odeur de sainteté auprès de l’élu.e de son coeur.

Crédits

News Scan Book

Le retour de Timotei en TV
Alderan régénère la vie de bureaux

1

2

3

4

5

Précédent Suivant