Cette agence a mis aux enchères en NFT une campagne prête à l’emploi

Par Elliot D. le 16/04/2021

Temps de lecture : 3 min

Pour des marques “anticonformistes et iconiques”.

Comme cela arrive fréquemment, c’est le secteur du gaming qui s’est emparé le plus vite et le mieux du nouveau phénomène des NFT : Atari a par exemple déjà créé son token (un jeton, sorte de sous-monnaie blockchain), créé un crypto casino, et vendu des NFT à la gloire du retrogaming.

C’est maintenant Hurrah.agency, inspirée par #bideas, l’appel à idées de l’agence de consulting créatif pasdepubmerci, qui met en vente sa dernière campagne e-sport grâce à la blockchain. 

Intitulée “Athletes in jeans”, cette campagne publicitaire a pour objectif de briser les clichés autour des pro gamers et de rappeler à tous que, bien qu’ils soient en jeans, ce sont bel et bien des athlètes à part entière. Elle a été créée pour des marques “anticonformistes et iconiques” qui seront “séduites par les valeurs et ambitions que véhicule la campagne” explique l’agence.

Mise en vente sous la forme d’un non-fungible token sur OpenSea (plateforme dédiée à la vente de projets digitaux via la blockchain), c’est une véritable campagne préparée par des experts et prête à l’emploi. L’achat du token comprend notamment l’acquisition des droits sur la marque Athletes in Jeans, l’accès aux réseaux sociaux @athletesinjeans, les noms de domaine athletesinjeans.com et athletesinjeans.gg, ainsi qu’une présentation complète et détaillée de la campagne. Elle inclut également une mission de consulting qui expliquera à l’acheteur comment mettre la campagne en application. 

Pour cette vente, le montant de l’enchère minimale est de 10 ETH. Cela représente environ 20 000 € au cours actuel, c’est-à-dire, le montant moyen facturé habituellement par l’agence pour la conception de ce genre de campagne. La mise aux enchères sera close dans 15 jours, le 30 avril 2021, et pour l’instant l’agence n’a pas encore reçu d’offres. 

Les NFT sont-ils LA solution pour les agences et leurs idées invendues ?

L’utilisation de NFT pour la vente d’une campagne peut avoir quelques points négatifs non négligeables. Premièrement, l’idée de la campagne peut être tout simplement volée au lieu d’être achetée.  Deuxièmement, l’utilisation de NFT génère une consommation d’énergie qui pose question, notamment à cause du minage Proof of Work (preuve de travail) de la blockchain Ethereum, très énergivore. Les spécialistes du secteur arguent cependant que le passage au Proof of Stake (preuve d’enjeu) devrait sensiblement réduire l’impact environnemental dans les mois et années à venir.

Néanmoins, les NFT permettent de garantir une preuve d’authenticité puisque ce sont des jetons uniques qui contiennent un certificat avec l’identité du créateur, la date de création, la traçabilité du propriétaire ou encore l’historique des transactions. De plus, bien que Hurrah.agency ne considère pas les NFT comme la meilleure solution, l’agence pense pour sa part que ces jetons sont une véritable opportunité pour mettre en lumière certaines campagnes et rencontrer une audience potentielle, surtout en cette période où le phénomène fait parler de lui. 

Mathieu Lacrouts, CEO de Hurrah.agency, défend ce point de vue :  “L’une des plus grandes frustrations pour les agences est de ne pas toujours trouver le bon client pour la bonne idée quand celle-ci arrive hors brief. L’utilisation des NFT représente une formidable opportunité de proposer ces idées à un plus grand nombre. Avec cette technologie une simple idée peut devenir un produit tangible pour un client que nous n’aurions jamais eu l’occasion de rencontrer.” 

News Scan Book

Luko dévoile sa nouvelle campagne :

1

2

3

4

5

Précédent Suivant