FR.AIR : la signature sonore de la France divise l’opinion

Par Iris M. le 18/10/2023

Temps de lecture : 2 min

Entre modernité et tradition, voici la Marseillaise 2.0.

En poursuivant ses efforts pour moderniser son image, l’État français a franchi une nouvelle étape en lançant sa propre « signature sonore, » baptisée « FR.AIR. » Cette initiative suit la refonte de la Marque de l’État en 2020 et le développement du Système de Design de l’État en 2021. La nouvelle piste sonore, produite par l’agence Mediameeting pour un montant non divulgué, est une réinterprétation contemporaine de la Marseillaise. Elle a pour ambition de renforcer l’identification et la mémorisation des messages d’état. D’ores et déjà intégrée au programme court #BleuBlancBouge en collaboration avec France Télévisions, la signature sonore sera progressivement déployée sur l’ensemble des communications publiques, des services centraux aux déconcentrés.

Mais cette tentative de séduction auditive ne fait pas l’unanimité. Rapidement après son lancement, une pluie de critiques s’est abattue sur les réseaux sociaux. Le public, plutôt que d’être ému par cette fusion entre modernité et tradition, se montre principalement préoccupé par le coût non révélé de cette initiative. À une époque où le gouvernement prône la rigueur budgétaire et réduit les dépenses publiques, la question de la pertinence d’une telle dépense semble hanter l’esprit collectif.

Alors, véritable stratégie de communication innovante ou coup d’épée dans l’eau ? Seul l’avenir nous dira si cette signature sonore, inspirée de l’hymne qui « nous fait vibrer des champs de nos campagnes aux Champs-Élysées, » réussira à s’ancrer dans l’identité nationale ou si elle restera une simple note de bas de page dans les tentatives de modernisation de l’État.

News Scan Book

Sanytol, Ça Nytol !

1

2

3

4

5

Précédent Suivant