La grande campagne de « recrutement » d’Uber en France

Par Alexandre D. le 01/02/2018 - Agence : DDB Paris

Uber wants you.

Après son mea culpa en septembre dernier, Uber repart en campagne avec DDB° Paris et donne la parole à ses chauffeurs. À travers le profil de Mariane, Dramane et Fodhil, le leader des VTC met en lumière les différents aspects du métier. Mariane raconte comment ce métier lui a permis de créer sa propre école de VTC, tout étant présente pour sa fille, tandis que Dramane explique apprécier l’autonomie et l’indépendance. Fodhil, propriétaire d’une laverie automatique et bénévole d’une association qui vient en aide aux SDF confie apprécier les échanges avec ses clients et pouvoir mener plusieurs projets de front grâce à la flexibilité du métier. Bref, Uber avance à travers ces portraits, beaucoup d’arguments positifs pour lever les doutes des futurs.es candidats.es.

Après un durcissement de l’accès à la profession entré en vigueur le 29 décembre dernier Uber s’est vu obligé de suspendre plus de 10.000 de ses chauffeurs. Cette nouvelle loi oblige les VTC à passer un examen permettant d’obtenir un permis obligatoire pour exercer l’activité. Perçu comme beaucoup trop contraignant et difficile (14% de réussite en région parisienne), Uber se retrouve aujourd’hui en pénurie de chauffeurs et se voit donc dans l’obligation de « recruter ». Là est tout l’enjeu de cette nouvelle prise de parole : susciter des vocations. Hier, être chauffeur était un travail de dépannage, Uber tente pour demain d’en faire un véritable choix de carrière. Lancée le 5 février prochain, cette campagne sera présente pendant 2 semaines au cinéma, mais également en radio, replay, affichage, presse, ainsi qu’en digital et social media.



News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant