Les vacances à Losse-en-Gelaisse sont de retour avec OUI.sncf

Par Xuoan D. le 21/08/2020 - Agence : DDB Paris

Temps de lecture : 2 min

Souviens-toi… l'été 2005.

Pour ces grandes vacances, il était recommandé aux Français de rester fidèles à leur beau pays, et de ne pas céder aux tentations d’un flirt exotique. Tant pis pour les Cyclades, Ibiza ou la Californie, l’épidémie étant plus forte que ces amours d’été.

Ce contexte d’appel au tourisme national a donné l’idée à OUI.sncf et à DDB Paris de recycler leurs célèbres « panneaux ». Cette campagne de 2005, élue préférée des Français en 2006, imaginait des bourgades françaises homophones de célèbres destinations internationales : « Nouillorc », « Losse-en-Gelaisse », « St-Gapour », « Quancoune », « Mique-aux-noces », « Joinesse Boug » ou encore « Yste-en-boule ».

Les panneaux de Voyages-sncf.com – le nom de OUI.sncf jusqu’à fin 2017 – avaient déjà connu une déclinaison en 2012 à l’occasion du festival du cinéma américain de Deauville. Le confinement aurait cependant vu la campagne originale à nouveau partagée par des internautes en quête d’évasion touristique.

La campagne résonne également dans le cadre de l’émergence récente du flygskam – la honte de prendre l’avion – sur laquelle la Deutsche Bahn, homologue allemande de la SNCF, avait su jouer en 2019 dans une campagne technologiquement avancée. Cécile Trunet-Favre, directrice de la communication, des marques et de la RSE de e.Voyageurs SNCF abonde dans ce sens : « Nous sommes très heureux de pouvoir relancer cette campagne avec DDB après avoir remarqué qu’elle suscitait toujours autant d’engouement, 15 ans après sa sortie. OUI.sncf, qui fêtera ses 20 ans à la rentrée, continue d’être une marque engagée auprès des territoires, en faveur d’un tourisme local et responsable. »

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une session shopping locavore à Nouillorc,

News Scan Book

SCPI is the new sexy

1

2

3

4

5

Précédent Suivant