The Endy Awards : la cérémonie des plus belles morts

Par Alexandre D. le 21/11/2017 - Agence : DDB Paris

Seul un proche pourra récupérer votre trophée.

Cette année, L’Agence de la Biomédecine revient avec son humour noir et imagine avec DDB° Paris une parodie morbide des Oscars : The Endy Awards. Fortement inspirée des Darewin Awards, on retrouve au programme de cette cérémonie des champions toutes catégories de la mort comme Gary Clarkkson, tué accidentellement lors d’une partie de pêche à la grenade, ou encore Ben Britain, un chasseur hors pair, mort écrasé par l’ours qu’il venait d’abattre. Un seul d’entre eux aura la chance de recevoir le précieux trophée, à titre posthume, bien entendu. Néanmoins, tous les nommés méritent notre gratitude puisqu’il n’y plus de mort stupide depuis 1976. Nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus présumés, sauf si nous avons fait savoir notre désaccord.

Cette prise de parole s’est déroulée en deux phases classiques, un teasing, puis un reveal. Face à une telle énormité, il n’était pas difficile de comprendre qu’un annonceur se cachait derrière cette cérémonie funeste. À destination des 15-25 ans, l’opération a commencé le 18 novembre sur Facebook et Instagram avec des teasers sous forme de courtes séquences et de gifs, invitant les internautes à ne pas manquer la diffusion de la cérémonie le 20 novembre à 21h00 en Facebook Live. À mi-chemin entre sensibilisation et information, les prises de paroles annuelles de l’Agence de la Biomédecine ont pour but d’intéresser les jeunes à un sujet qui ne les préoccupe pas encore. Une chose est sûre, on s’amuserait nettement moins à communiquer sur ce thème auprès des quinquagénaires et plus.

The Endy Awards 2017

News Scan Book

Les tendances du Websummit 2018
Le #WeekEndUltraDoux de Garnier

1

2

3

4

5

Précédent Suivant