Tesco commercialise des pansements dans différentes teintes de peau

Par Antoine D. le 26/02/2020

Il était temps.

La fonction première d’un pansement est de protéger une plaie pour éviter qu’elle ne s’infecte et cicatrice correctement. Ce que les personnes ignorent peut-être, c’est que le pansement est fait pour se dissimuler sur la peau, sauf lorsqu’il s’affiche ouvertement (coloris, imprimés, éditions limitées, etc.). Si pour certains cela ne pose pas de problème, pour d’autres c’en est un.

C’est pourquoi la chaîne de magasins Tesco lance la commercialisation, « uniquement au sein du réseau Tesco », de pansements de différentes teintes de peau pour épouser le plus de carnation possible, light, medium et dark, au prix de 1£ le paquet, soit 1,19 €.

Cette initiative de Tesco intervient après qu’un de ses employés a repéré un tweet devenu viral concernant un pansement « teinte de peau » : « Il m’a fallu 45 voyages autour du soleil, mais pour la première fois de ma vie, je sais ce que cela fait d’avoir un pansement dans ma propre couleur de peau », expliquait l’internaute dans son tweet daté d’avril 2019. « On peut à peine le voir sur la première image. Pour de vrai, je retiens mes larmes. »

La campagne s’articule autour de la phrase : « About bloody time » (il était temps ou à propos de ces jours sanglants). Sur l’affiche de la campagne, on voit un pansement pour peau foncée venir couvrir le mot « bloody » de la même manière qu’on panse une blessure.

Le post Twitter de BBH London, l’agence qui signe la campagne, est devenu viral en quelques heures et sa réalisation a été saluée par une majorité d’internautes. Cependant, certains jugent que la gamme de pansements aurait dû arriver bien plus tôt et trouvent la campagne comparable à un « déchet ».

En France, des pansements similaires ont été commercialisés en 2007, avant d’être retirés du marché deux ans plus tard faute d’avoir rencontré leurs public.

News Scan Book

Correspondance ouverte entre les fondateurs de W

1

2

3

4

5

Précédent Suivant