Pour le 1er avril, oubliez le poisson, optez pour la pollution

Par Thomas G. le 29/03/2019

Vous allez finir avec une bouteille en plastique dans le dos.

Fondée en 1977, l’association ne cesse de se faire remarquer ces dernières années. En cause, de belles campagnes mais surtout, et malheureusement, la pollution qui devient de plus en plus conséquente dans nos océans. Selon Paul Watson, le fondateur de l’association, “Les scientifiques estiment que d’ici 2050, il y aura plus de plastique dans l’océan qu’il n’y aura de poissons”. Dans le but d’alerter une fois de plus la population sur les dangers du plastique sur la faune marine, l’association reprend la parole avec une campagne digitale.

Le premier avril, le temps est venu de faire des blagues et accrocher plusieurs dessins de poissons dans le dos de nos camarades. Cependant, l’agence , créatrice de la campagne, en décide autrement et “hack” cette tradition vieille de plusieurs siècles.

L’agence crée ainsi la campagne “Pollution d’avril” et incite à remplacer les poissons en papier par des déchets plastiques afin de les recycler en un message militant. Deux hashtags à retenir pour participer et soutenir la cause : #PollutiondAvril et #SeaShepherd. Un tutoriel sous forme de visuel sera aussi partagé sur les comptes de l’association.

Tutoriel Pollution d’avril

Avec une campagne qui casse les codes traditionnels du territoire, Sea Shepherd espère bien répandre ce message militant sur les réseaux sociaux. Il en sera donc plus facile de mobiliser la population afin de modifier ses habitudes de consommation.

Campagne « Pollution d’avril » de Sea Shepherd