La haine sera-t-elle la grande tendance de 2018 ?

Par Thomas B. le 21/02/2018

Mathieu Kassovitz appréciera.

Bianco est une enseigne de mode d’origine danoise distribuée partout en Europe via internet. La marque a toujours accordé une place importante à la publicité et a notamment décroché dans son histoire plusieurs lions à Cannes, ainsi que nombre d’autres prix nationaux et internationaux. Pour sa collection Printemps – Été 2018, Bianco propose une nouvelle fois, avec l’agence &Co, une campagne puissante au titre évocateur : « Hate is so 2018 ». Dans le film de campagne, nous découvrons Mary, un robot doué d’une intelligence artificielle dont la mission est d’analyser le web. Elle déclare que la tendance de l’année 2018 est la haine et illustre son propos par des exemples dans une escalade de violence contre nos voisins, les brocolis, la pizza à l’ananas ou encore Donald Trump. La campagne print reprend quant à elle des clichés de ce que la population peut détester.

Esthétiquement, le film rappelle l’univers de David Bowie et le parallèle d’ambiance avec le mythique spot 1984 d’Apple est évident. C’est toutefois une campagne originale et délibérément angoissante que propose Bianco. Le but n’est pas ici de créer de la préférence de marque, mais bien de s’ancrer dans l’esprit du spectateur. La signature de campagne : « Hate is so 2018 » est marquante et pourra facilement être déclinée en hashtag sur les supports digitaux. Reste maintenant à voir si cette nouvelle campagne recevra les mêmes honneurs que les précédentes.

News Scan Book

Les tendances du Websummit 2018
Le #WeekEndUltraDoux de Garnier

1

2

3

4

5

Précédent Suivant