Amnesty International : une liberté d’expression démodée

Par Boris P. le 22/03/2010

Amnesty International - violence conjugale

Les violences conjugales ne sont ni un droit, ni un devoir, connard !

Au cas où vous l’auriez loupée en début de mois, voici la dernière campagne de Amnesty International diffusée en pleine fashion week avec une accroche de circonstance : « les violations des droits humains sont toujours à la mode ».

La campagne illustre 3 violations des droits de l’Homme : la répression de la liberté d’expression, les violences conjugales, et les expulsions forcées. Elle a été gracieusement réalisée par TBWA, et le photographe de mode Dimitri Daniloff a su recréer un univers qu’il connait bien.

Fait étonnant, l’ARPP n’a semble-t-il pas apprécié de voir des CRNS défiler sur un podium. La très crainte autorité de régulation professionnelle de la publicité a émis une recommandation dont elle a le secret : ok pour une diffusion dans le métro, sauf pour l’affiche sur la liberté d’expression qui pourrait dégrader l’image (déjà mauvaise) de la police.

Amnesty International - liberté d'expression

Liberté d'expression et manifestations peuvent être sévèrement réprimandées, comme en Chine, en Iran, ou autres…

Amnesty International - expulsions de familles

Amnesty International lutte aussi contre les expulsions de familles par des soldats

News Scan Book

La nouvelle identité de Vizeum
Okay relève tous vos défis

1

2

3

4

5

Précédent Suivant