Une symphonie de Beethoven jouée par des imprimantes

Par Claire D. le 11/01/2017

Une performance réglée comme du papier à musique.

Dans le cadre de l’opération « Printers in Concert » menée par Canon et l’agence 360i, les imprimantes ne sont plus seulement les alliées de la bureautique, mais aussi des chefs d’orchestre. Ici, nul besoin de tourner les pages des partitions sur un pupitre. Lors du concert d’un orchestre symphonique, les imprimantes de la marque en “crachent” les feuilles pour chaque musicien, avec un timing parfait.

Un concept fleurant bon l’informatique des années 90, et qui permet surtout à Canon de démontrer la fiabilité de ses machines. En effet, le moindre retard d’imprimante perturberait la bonne exécution de la symphonie de Beethoven. Leader sur le marché des fournitures de bureau, l’annonceur maintient par cette campagne que l’approximation ne fait pas partie de son ADN.

Crédits

News Scan Book

La stratégie digitale de Nunchi

1

2

3

4

5

Précédent Suivant