Ivre, elle raconte l’histoire de DDB

Par Mégane G. le 18/12/2015

Une vidéo qui vous (et nous) parlera en ce lendemain de soirée de Noël.

Pour ses voeux 2016, DDB Chicago met en application un fait communément admis : une histoire paraît toujours plus intéressante après quelques verres. L’agence américaine s’est donc inspirée de « The Drunk History », série célèbre outre-atlantique dans laquelle des personnes ivres participent à des reconstructions historiques de l’histoire nationale. Un verre de ce qui paraît être du vin blanc à la main, la directrice artistique Danae Belanger, interviewée par la conceptrice-rédactrice Madison Jackson, revient sur l’histoire de son agence. De sa création en 1949 par Bill Bernbach, Ned Doyle et Mac Dane (et non Paul Dane, simple chef de projet chez DDB Chicago), à la conquête de budgets historiques comme Mcdonald’s et Budweiser, sans oublier d’évoquer la proportion hommes/femmes dans l’agence, Danae livre un récit plus amusant que celui que l’on connait.

Les voeux de DDB Chicago ont de grandes chances de faire mouche dans un secteur d’activité où l’alcool favoriserait les bonnes idées, comme le révélait une étude de l’Université de l’Illinois en 2012 : conjuguée à l’alcool, la créativité augmente de 50% (tandis que la réactivité baisse de 25%). Avec cette vidéo qu’aurait pu réaliser les équipes de Mad Men, l’agence en profite pour revenir sur ses succès de 2015, comme les gains de budget (LifeLock) ou les recrutements (David Banta d’Hill Holiday comme vice-président et directeur de la création).

Crédits