Quand les cornichons prennent la parole chez McDonald’s

Par Laura D. le 12/01/2015

Comment McDonald’s revalorise-t-il ses produits les moins plébiscités ?

C’est un postulat inter-générationnel : les cornichons McDonald’s ont toujours fait débat. Que vous soyez un adepte de son piquant ou un écœuré de la première heure, que vous les réserviez pour la fin, ou pour la boîte. Alors comment rassembler les consommateurs autour de cet ingrédient emblématique ? McDonald’s est allé chercher la réponse auprès de DDB Stockholm et du concepteur rédacteur Magnus Jakobsson.

Le résultat, vous l’avez sous les yeux. Un print minimaliste qui écarte le visuel pour privilégier le texte, ou plutôt le témoignage. Car qui de mieux pour défendre le cornichon que le Cornichon lui-même ?

Cette campagne pourrait faire écho au caractéristique « Venez comme vous êtes » du groupe en France, qui valorise les individus quels qui soient : humains ou cornichons. Nous vous laissons donc savourer cette drôle de personnification, qui aura peut-être raison des plus hermétiques.

 

mcdonalds-pickle-hed-2015.jpg

 » J’ai réalisé très tôt que j’étais différent.

Depuis le jour où je suis né, on m’a dit que je ne me sentirai peut-être pas différent, mais que j’allai bientôt découvrir que ma vie ne serait pas comme celle des autres. Je ne pensais pas vraiment à tout cela, mais quand j’ai été séparé de mes parents, j’ai réalisé que je n’étais pas fait juste pour rester assis là à regarder le temps passer ; que je ne serai jamais satisfait de ce status quo. Je n’étais tout simplement pas comme tout le monde.
        Au fond de mon cœur j’aspirais à plus qu’à traîner à des dîners anonymes, loin de toutes les choses incroyables que je savais être au coin de la rue. Je ne pouvais pas croiser le regard vide des invités comme l’auraient fait les restes de salade de chou ou les vieux morceaux de maïs dans leur assiette. Je n’appartenais pas à ce monde. J’étais de ceux dont on parle lors des repas, pas à qui l’on parle. Un de ceux qui osent se dresser pour quelque chose, quand personne d’autre ne le fait. Un de ceux qui ne sauraient être réellement aimés de tous. J’ai offert à ceux qui m’ont accepté pour qui j’étais, une aventure qu’ils n’oublieront jamais. En même temps, j’ai laissé la porte ouverte à tous ceux qui me négligeaient, qui se moquaient de moi et qui me taquinaient parce que je n’étais pas comme tout le monde. Il ne sera jamais trop tard pour quiconque souhaite prendre ma main et se joindre à mon voyage. Nombreux sont ceux qui ne voulaient rien avoir à faire avec moi. Il y avait aussi ceux qui demandaient au personnel de ne pas me laisser approcher.
        Mais ceux qui m’aimaient étaient aussi nombreux. Ils louaient mon bon goût et m’offraient le respect dont j’avais besoin pour continuer le combat. C’était une existence pour le moins déconcertante, peut-être pas faite pour tout le monde, mais pour moi, assurément.
Je suis devenu le compagnon naturel des célébrités comme le cheeseburger, le hamburger, le Big Mac et le Royal Cheese. Au sommet du monde maman ! Au sommet du monde, j’ai crié. Parce-que j’avais vu des gens le faire dans les films. Jamais auparavant le monde n’avait posé les yeux sur un cornichon plus heureux. LOL!
        Bienvenue chez McDonald’s. « 

 

Bonus : La défense du Cheese (2012)

Mcdonalds cheese defense

Crédits

News Scan Book

Okay relève tous vos défis
La nouvelle identité de Vizeum

1

2

3

4

5

Précédent Suivant