Reactvertising : quand une agence se moque des réactions de community managers

Par Ludivine D. le 04/11/2014

John St. use de son humour pour railler le real time marketing, cette tendance consistant à réagir le plus rapidement possible à l’actualité.

L’agence canadienne John St. s’était déjà fait remarquée en pointant du doigt les stunts d’horreur et les chats dans la pub. Aujourd’hui elle dénonce cette habitude incessante des marques à vouloir prendre la parole à tout prix en réagissant sur tout et rien. Ce qui peut soulever quelques interrogations concernant leur identité et la consistance de leur discours.

Dans ce faux case, l’agence va jusqu’à réveiller ses clients en pleine nuit pour leur faire valider un statut. Les créatifs, échappés de leur « social news room », imaginent un système analysant les selles ou l’urine, pour proposer de la publicité ciblée aux toilettes. Une marque de couches apprend par exemple à une femme qu’elle est enceinte, tout en faisant la promotion de ses produits.

La campagne est composée d’un faux case expliquant la démarche ainsi que de 3 spots mettant en application leur expertise du « Reactvertising ». Se moquer des tendances publicitaires place l’agence comme une entité à part, ayant déjà compris les enjeux de la communication.

Crédits

News Scan Book

Place au commerce !
SuperSoirée
Tribute To Tribe #1

1

2

3

4

5

Précédent Suivant